« Avec ou sans jambes, je suis la même »

Classé sous : Société

CAPLAN, AVRIL, 2018 – Marie-Thérèse Forest n’est pas née avec un handicap. « J’ai eu la chance de pouvoir l’apprivoiser », dit d’entrée de jeu celle qui a porté mille et une causes et dont la renommée dépasse les frontières de notre région. Tête-à-tête avec une battante.

Après avoir été frappée par un taxi à Montréal en 1981, la Montréalaise d’origine a vu ses jambes l’abandonner, petit à petit. 

« Je suis passée du bras des autres, vers 1986, à la canne, au tripode, puis à la marchette en 1990. Ça été progressif mon affaire. Un peu sournois même », raconte-t-elle. Puis un soir, début 2000, après être allée voir un film à New Richmond en marchette avec une amie, elle a réalisé qu’elle n’avait plus d’autre option que le fauteuil roulant.

« Pis je l’ai pris jaune. J’avais le choix et je trouvais que ça faisait moins triste un fauteuil jaune qu’un fauteuil noir », dit Mme Forest en riant.

Le rire, un allié

Ce rire a d’ailleurs été, de son propre aveu, parmi ses meilleurs alliés au fil des années. « L’humour, c’est très important. Mais c’est aussi l’amour et la reconnaissance des autres qui m’ont beaucoup portée », confie-t-elle. Mme Forest estime n’avoir jamais réellement tenu compte de cette épée de Damoclès pourtant bien suspendue au-dessus de sa tête dès le début de sa vie adulte.

Tout à fait consciente qu’elle perdrait progressivement l’usage de ses jambes jusqu’à ne plus pouvoir marcher, elle met sa fille au monde en 1984. Elle venait tout juste de s’installer en Gaspésie et contribuait à la fondation de la radio CIEU FM qui verra le jour en 1985.=

« Je me souviens, je donnais des cours aux futures bénévoles et j’allaitais […]. Je suis tombée en amour avec la Gaspésie lors d’une tournée du Québec pour la mise en place de radios communautaires », se rappelle Mme Forest. Elle était alors passée rapidement de simple bénévole d’une radio communautaire de Montréal à première secrétaire générale rémunérée de l’Association des radios communautaires du Québec, un organisme qu’elle a d’ailleurs contribué à fonder.

« Puis, mon chum a décidé de retourner à l’école. Je l’ai donc suivi à Rimouski et je me suis inscrite à l’UQAR pour faire une maîtrise en littérature. Je n’étais pas pour ne rien faire en l’attendant », lance-t-elle.

Puisqu’il fallait gagner des sous, elle s’est jointe à l’équipe du Collectif de Rimouski pour les femmes. C’est là que Marie-Thérèse Forest s’est éprise de la cause qu’elle servira avec brio le reste de sa carrière avec ses jambes, puis sans ses jambes.

Des radios communautaires aux coopératives d’habitation, d’un centre de femmes à un autre, puis d’une Table régionale à des comités provinciaux, Mme Forest a la réputation de n’avoir jamais fait les choses à moitié et de susciter l’unanimité partout où elle est passée.

« Je ne me suis jamais sentie jugée. Tout le monde qui m’entourait me donnait de l’énergie. Et je sentais que j’avais vraiment la reconnaissance du milieu, malgré mon anticonformisme et mon côté rebelle », dit-elle.

Une condition qui l’a servie

Loin de croire que sa condition l’ait contrainte, elle pense plutôt que ça l’a souvent servi. « Je n’étais pas menaçante, dit-elle sourire en coin. Je n’ai jamais eu à défoncer des portes. C’est avec la manière douce et l’humour que je réussissais à convaincre et à repousser les barrières. »

Pourtant en fauteuil roulant depuis l’an 2000, Marie-Thérèse Forest affirme aujourd’hui qu’elle n’a vraiment et pleinement pris conscience de son handicap que tout récemment.

« J’ai toujours occulté ma réelle condition, confie-t-elle. C’est sûr que j’ai fait des deuils au fil des ans. Chaque été surtout. Parce que l’été, on vit plus dans son corps, on se baigne… Allez en fauteuil sur la plage pour voir… pas évident! »

Face à elle-même

Pendant toutes ces années cependant, elle assure avoir, autant que faire se peut, ignoré son handicap, fait comme s’il n’existait pas…

« Jusqu’à ce que je me retrouve seule face à moi-même, il y a quelques années… quand je suis TOMBÉE à la retraite. Plus de mission. Plus de défi. Là!  Ça m’a frappé… Pis ça m’a frappé fort! », dit la dame aux mille combats qui admet bien humblement se remettre tout juste d’une dépression.

« À un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que je me décide : Écoute Marie-Thérèse, tu mets fin à tout ça, ou tu continues. Pis j’ai décidé de continuer. C’est ça ma mission maintenant », lance l’éternelle battante, toujours tout sourire et l’œil brillant.

-30-

 

À lire aussi :

50 ans de prothèses 

 

10 commentaires
DJOGBE FIFA a écrit le 20 mai 2019

Vous êtes artistes , footballeurs , comédiens, et vous cherchez a être très célèbres , attirés et aimés par le publics , plus de soucis à vos désires , vous ressentez des sentiments forts pour quelqu’un alors que ce dernier ne ressent rien en retour pour vous ou ne vous aime plus vous avez vécu des moments fascinants et forts avec votre compagne qui du jour au lendemain vous annonce qu’il ne vous aimes plus vous avez vécu des années de vie de couple avec votre conjoint qui commence a ne plus s’intéresser a vous, a prendre ses distances, a ne plus vous aimer vous vous demandez ce qui ne va pas, vous êtes perdu et déprimez et vous ne savez pas quoi faire c’est simple contactez un professionnel en service occulte: médium: après un bref résumé de ce qui vous arrive il procédera a une consultation gratuite et vous fera le diagnostic de la situation et vous proposeras en même temps la solution a votre problème il pourra faire selon le cas un rituel de retour affectif: un envoûtement d’amour par la magie blanche c’est un rituel sans inconvénient ,ni retombé , basé sur l’ordre naturel des choses pour attirer les sentiments de votre conjoint,les diriger vers vous et vous seul et par la même occasion par un rituel d’envoûtement puissant lié vos deux âmes pour toujours. CONTACT MAITRE Djogbe FIFA Téléphone WhatsApp : +22 999 80 31 73 E-mail: occulte01@hotmail.com SiteWeb: https://www.travauxoccultes-retouraffectif.com/ Page facebook: https://www.facebook.com/travailocculteprofetionnel/?modal=admin_todo_tour

vpn.surf/buy-vpn a écrit le 11 avril 2019

In any case, VPN administrations virtualized the administration element over a similar foundation however much as could reasonably be expected. It consistently shares assets, for example, arrange foundation, security, remote and remote access. Each administration is customized for individual clients. The objective of this administration is to meet their individual needs.

Dedicated Server a écrit le 11 avril 2019

There is a wide extent of facilitating administrations that are accessible for individuals and associations. The most straightforward one must be the page and other record facilitating types that are in littler scales.

visit here to know more about dedicated server hosting a écrit le 11 avril 2019

With the committed servers you can pick the working framework programming that you need to utilize. You should be extremely cautious when settling on such a choice in this way, that you can get the best framework for running your applications adequately.

free gift code generator a écrit le 27 mars 2019

informative Blog! You make such a large number of incredible focuses here that I read your article two or three times.

free gift code generator a écrit le 27 mars 2019

informative Blog! You make such a large number of incredible focuses here that I read your article two or three times.

Digital Marketing Company in Delhi a écrit le 11 février 2019

We are really grateful for your blog post. You will find a lot of approaches after visiting your post. Great work.

Françoise David a écrit le 20 avril 2018

Quelle femme extraordinaire! J'ai eu le bonheur de la côtoyer à plusieurs reprises surtout dans le mouvement des femmes, puis à Québec solidaire. Marie-Thérèse nous dit qu'elle n'est pas si vaillante, je pense le contraire. Pour moi, elle est mère courage! Son rire, sa tendresse, sa gentillesse sont contagieux! Ça doit paraître un peu: je l'aime beaucoup!

Nicole Grenier a écrit le 20 avril 2018

Marie-Thérèse, une battante de la première heure. C'est vrai que tu es demeurée la même depuis les travaux de mise en onde de la radio communautaire sur tes jambes jusqu'à ta retraite bien méritée sans tes jambes, comme tu dis. Je te le dis souvent, tu es un modèle pour moi.

Christiane Brinck a écrit le 20 avril 2018

Magnifique texte pour une femme exceptionnelle. Toute une personnalité ! Bravo Marie-Thérèse pour toutes tes implications et ta belle humeur contagieuse.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.