Sport

Une Olympienne en Gaspésie

CAPLAN, mai 2018 – L’athlète olympique en volleyball de plage Guylaine Dumont était de passage récemment dans plusieurs écoles de la Commission scolaire René-Lévesque, en tant qu’ambassadrice de l’esprit sportif, pour mettre en lumière les valeurs d’intégrité, de respect et de persévérance qui lui sont chères et qui ont été déterminantes dans sa carrière.

Québec a désigné une équipe d'ambassadeurs de l'esprit sportif pour promouvoir une pratique saine et plaisante des loisirs et des sports.

Évoluant dans un milieu familial violent où l’intimidation est chose quotidienne, Guylaine Dumont trouve un rempart dans le sport, d’abord par l’athlétisme, qui lui permet de participer aux Jeux du Québec, puis, à 14 ans, par le volleyball, pour lequel elle développe un réel coup de foudre grâce à un entraîneur passionné. S’ensuivent des performances remarquables qui la propulsent, à 17 ans, au sein des équipes nationales Junior, Sénior et universitaire.

Quelques années plus tard, elle entame une carrière professionnelle en Italie et au Japon, qui durera sept saisons et au cours de laquelle elle sera, par quatre fois, de la prestigieuse équipe étoile du circuit professionnel italien. Parallèlement, elle poursuit une carrière en volleyball de plage où le succès lui sourit tout autant, et qui la mène, en 2004, aux Jeux olympiques d’Athènes où elle termine au 5e rang avec sa complice, Annie Martin.


Malgré les nombreux exploits qu’elle réalise dans le sport, sa vie personnelle est bouleversée à plusieurs moments par des événements familiaux dramatiques et ce, dès un très jeune âge. La fugue de sa sœur aînée puis la disparition de sa sœur cadette, qui se soldera en homicide lorsque son corps sera retrouvé 9 ans plus tard, sont des situations pour le moins troublantes. Comme si ce n’était pas assez, Guylaine Dumont frôle la mort alors qu’une hémorragie interne l’afflige pendant qu’elle dispute un match au Japon.


Transmettre ses outils
À un moment, elle a eu besoin d’arrêter. Elle a trouvé de l’aide puis a eu envie d’offrir du soutien, à son tour, en allant chercher une formation pour devenir thérapeute en relation d’aide, spécialisée dans le sport. Elle entame donc une nouvelle carrière et cofonde l’organisme Sport’aide, qui offre des services d’accompagnement, d’écoute et d’orientation aux jeunes sportifs et aux différents acteurs du milieu. À compter du 1er mai 2018, Sport’Aide lance un service d'écoute 24/7 pour permettre aux intervenants des milieux sportifs (athlètes, entraîneurs, dirigeants et administrateurs, officiels, parents et bénévoles) de se confier ou de s’informer s’ils sont victimes ou témoins d’abus de toutes sortes dans leur environnement sportif.


Guylaine Dumont transmet ainsi les outils qu’elle a testés au fil du temps et aide les athlètes à développer une meilleure gestion du stress et des émotions pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs dans le plaisir.


Se faire du bien
D’ailleurs, le plaisir dans le sport est un concept qui revient souvent dans son discours. Elle ne manque pas de rappeler aux élèves venus l’entendre l’importance de se faire du bien à la tête et à l’esprit en bougeant, en s’activant, en essayant plusieurs sports. Et si un élément intimidant ou négatif se pointe, il ne faut pas hésiter à en parler avec une personne de confiance.


Lors de cette tournée des écoles de la Commission scolaire René-Lévesque, des centaines d’élèves ont donc eu la chance de rencontrer une femme au parcours riche, truffé d’obstacles, et aux paroles inspirantes, porteuses d’éloges envers le sport et ses valeurs positives. Certains ont d’ailleurs eu la chance inouïe d’échanger quelques manchettes avec l’olympienne à la toute fin de son exposé : une expérience qu’ils ne sont certainement pas prêts d’oublier.
-30-


Note sur l’auteure
Marjolaine Mineau est agente de communication à l’Unité régionale loisir et sport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (URLS GÎM). Diplômée au Baccalauréat en communication et membre de l’équipe nationale de patinage artistique dans le passé, elle travaille avec passion pour le développement du loisir et du sport dans sa région d’adoption.
Mandatée par le gouvernement du Québec, l’URLS GÎM travaille activement au développement du loisir, du sport, de l’activité physique et du plein air dans la région. Elle offre des programmes de soutien financier, des formations et des services-conseils, coordonne des événements et accompagne ses différents partenaires (municipalités, commission scolaires, associations) dans leurs projets de développement.

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.