Société

Quand le loisir transforme les résidences pour aînés en véritables milieux de vie animés

CAPLAN, octobre 2018 – Une initiative régionale pour dynamiser l’offre en loisirs dans les résidences privées pour aînés vient d’être lancée dans treize résidences de la région, dont la Villa des Plateaux située à Saint-Alexis-de-Matapédia.

Francis Galarneau-Girard est chargé du volet animation-loisirs de cette résidence. Au premier jour du projet, il a voulu, d’abord et avant tout, créer un lien avec les résidents. Il a eu la bonne idée de se présenter, guitare à la main, pour faire le tour des chambres, en invitant les résidents à le suivre dans la salle commune.


Intrigués par la soudaine ambiance musicale, les résidents l’ont rejoint peu à peu, un air de fête au visage. L’un deux en a d’ailleurs profité pour prendre sa guitare au passage et ainsi ajouter sa couleur et sa personnalité au spectacle improvisé. En quelques minutes, les sourires étaient sur toutes les lèvres, les mains battaient le rythme et certains poussaient la note.


Il ne fait aucun doute que les résidents ont vécu une expérience positive et joyeuse, tout en créant des liens forts entre eux et avec le nouvel intervenant. Lorsqu’incarnée et empreinte d’ouverture, la proposition d’animation-loisirs répond magnifiquement aux besoins des individus en résidences.


Depuis, Francis Galarneau-Girard retrouve avec un bonheur réciproque, les résidents de la Villa des Plateaux, à raison de quatre heures par semaine, pour une période de 22 semaines, question de leur offrir une grande variété d’activités physiques et culturelles.


Si l’objectif principal du projet est d’améliorer la qualité de vie des aînés, on souhaite également favoriser les échanges et le sentiment d’utilité, et réussir à briser l’isolement. En ce sens, le loisir est tout désigné comme moyen d’intervention.


Comme le témoigne l’expérience de cet intervenant dans la Matapédia, c’est notamment par cet accès à l’animation-loisirs que les résidences deviennent de véritables milieux de vie animés. On parle ici d’un « endroit où l’usager évolue dans une dynamique se rapprochant de ses habitudes de vie et de ses valeurs en continuité avec son vécu et en harmonie avec les personnes partageant sa vie », selon la définition d’Anne-Louise Hallé, de la Fédération québécoise du loisir en institution.


L'Unité régionale loisir et sport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et les Jeux des 50 ans et plus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ont uni leurs forces pour mettre sur pied ce projet, qui s’étend sur deux ans et qui permettra à une trentaine de résidences de bénéficier de ce type d’encadrement en loisir.

Note sur l’auteure
Marjolaine Mineau est agente de communication à l’Unité régionale loisir et sport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (URLS GÎM). Diplômée au Baccalauréat en communication et membre de l’équipe nationale de patinage artistique dans le passé, elle travaille avec passion pour le développement du loisir et du sport dans sa région d’adoption.
Mandatée par le gouvernement du Québec, l’URLS GÎM travaille activement au développement du loisir, du sport, de l’activité physique et du plein air dans la région. Elle offre des programmes de soutien financier, des formations et des services-conseils, coordonne des événements et accompagne ses différents partenaires (municipalités, commission scolaires, associations) dans leurs projets de développement.

 

1 commentaire
Diane Dufour a écrit le 7 novembre 2018

Bravo Francis ! Très belle initiative !

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.