BLOGUE CITOYEN

GRAFFICI.CA présente ici son équipe de blogueurs, des citoyens de divers horizons, qui vous surprendront par leurs billets, leurs récits et leurs poésies bien sentis, diversifiés et accessibles.
Pour prendre votre tour dans vos lettres ouvertes... Écrivez à redaction@graffici.ca.

NOTE DE LA RÉDACTION

Les blogueurs sur GRAFFICI.CA ne sont pas à l'emploi de l'entreprise. Ils ont tous accepté de s'engager, bénévolement, pour apporter une diversité de point de vue dans notre média. Les opinions véhiculées dans ces textes n'engagent que leur signataire. Il en va de même pour les lettres ouvertes.

LES GASPÉSIENS DES BOIS
Bonaventure

LES GASPÉSIENS DES BOIS

31 mars, 17h56 Par : Dominic Lemyre, blogueur

BAIE-DES-CHALEURS, 31 mars 2016 - Ce qui unit les gens sont leurs ressemblances. Cela dépend des perceptions que l’on développe, des liens que nous en faisons et des relations que nous établissons.Terres de Mer et Montagnes d’Eau : La Gaspésie est d’une nature, des Peupliades de forêt.

UN TRANSPORT DE PLUS
Bonaventure

UN TRANSPORT DE PLUS

3 mars, 17h40 Par : Dominic Lemyre, blogueur

BAIE-DES-CHALEURS, 3 mars 2016 - La valse des transports ne semble pas avoir de freins. Des responsables ministériels ne semblent pas en avoir faim. La population ne voit pas de fin. 

ROUVRIR L'ARRIÈRE PAYS AUX RÉFUGIÉS
Bonaventure

ROUVRIR L'ARRIÈRE PAYS AUX RÉFUGIÉS

1 décembre, 16h00 Par : Dominic Lemyre, blogueur

BAIE-DES-CHALEURS —Après New-Carlisle, New-Richmond, pourquoi pas un New-Syrie? et un New-Ci et un New-Là? Le déplacement de populations, à travers l’adaptation aux changements climatiques, est une dymanique chaude du prochain siècle. Il faut développer une vision pour répondre à cet enjeu pour ne pas manquer le bateau. À l’approche du 500e de l’arrivée de Jacques Cartier à Gaspé, quoi de mieux que l’émergence d’un nouveau programme d’infrastructures fédéral pour entreprendre la construction de ce qui fut un emblème du début de la confédération: un navire!

BURQHABS
Bonaventure

BURQHABS

5 novembre, 17h37 Par : Dominic Lemyre, blogueur

Allo, Salut, Bonjour, Dude!
BAIE-DES-CHALEURS — J’aime la folie. Autant elle fait peur lorsqu’elle est incontrôlée, autant elle peut nous fasciner lorsqu’on se laisse éprendre. La folie se fout des conventions, du terre à terre. Elle exploite l’Univers. Par sa légèreté, son état d’apesanteur, elle permet de planer, de consciemment rêver. Rarement, un système se réinvente de lui-même. Des fous doivent ébranler les colonnes du temple, l’ordre établi, pour élargir les visions, pour inspirer. La marginalité questionne, explore, crée, essaie et parfois devient populaire. Cette popularité ironiquement déplait aux puristes de la marginalité.