Crevette : des panneaux de chalut plus économiques et plus écologiques

Classé sous : Économie, Environnement

GASPÉ – De nouveaux panneaux de chalut pour les crevettiers permettent de réduire la consommation de carburant et l’impact sur les fonds marins, révèle une étude menée par Merinov et l’Association des capitaines-propriétaires de la Gaspésie (ACPG).

L’été dernier, les tests ont été faits sur deux navires pêchant en parallèle, l’un avec des panneaux traditionnels, l’autre avec les nouveaux panneaux fabriqués par une firme danoise.

Résultat : les panneaux danois ont entraîné une économie moyenne de 7% de carburant. Sur l’un des deux navires, l’économie a même grimpé à 18%. La quantité et la taille de crevette pêchée sont demeurées les mêmes.

Les panneaux, placés à la verticale de part et d’autre du chalut, servent à le maintenir ouvert. Dans leur forme traditionnelle, ils traînent sur le fond marin et y creusent un sillon tandis que les nouveaux panneaux flottent entre deux eaux à cause de leur forme incurvée.

Économies de 7000 $ minimum

«Dans le contexte actuel où les coûts de carburant ne cessent d’augmenter et où la ressource est limitée, tout ce qui peut être économisé est bon à prendre», dit Antoine Rivierre, chargé de projet pour Merinov.

Un crevettier peut dépenser 10 000 $ par voyage en carburant et fait entre 10 et 15 voyages par saison. Avec des économies de 7%, il peut donc économiser au moins 7000 $ par saison.

Les résultats ont été présentés aux crevettiers du grand Gaspé au début de mars. «On aimerait que tous les crevettiers s’équipent de ces panneaux, indique l’agent de développement de l’ACPG, Jean-Philip English.  Ce serait un bon investissement pour eux et ça pourrait aider à conserver notre certification du Marine Stewardship Council [MSC, qui certifie une pêche durable].» 

2 commentaires
Yanick Desbiens a écrit le 19 avril 2013

On sent que les organismes et institutions de la région commencent à prendre conscience qu'on peut allier les avantages économiques et environnementaux. Après la Commission scolaire Chic-Chocs qui chauffera ses bâtiments par géothermie, l'hôpital de Maria qui est passé au chauffage par biomasse, une autre avancée digne de mention... Bravo aux initiateurs de ce beau projet!

Gaston Poirier a écrit le 18 avril 2013

Bravo pour cette belle initiative! On voit ainsi qu'on peut rallier économie et écologie! Un exemple à suivre dans bien des dossiers de développement régional!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.