Nouvelles Gaspésie

Lettre envoyée aux médias nationaux :
Gaspésie

Lettre envoyée aux médias nationaux : "Un Gaspésie bashing, sans droit de réplique"

17 novembre, 15h25 Par : Karyne Boudreau

CARLETON-SUR-MER - GRAFFICI.CA a mis la main sur une lettre d'opinion envoyée ce matin aux médias nationaux: La Presse, Le Devoir et Le Soleil. Le signataire de cette lettre, Alain Bernier, a justement fait son mémoire de maîtrise il y a une vingtaine d'années sur la distortion de l'information dans les médias nationaux en illustrant le cas de la Gaspésie.

Le Québec rural se mobilise
Gaspésie

Le Québec rural se mobilise

12 novembre, 14h07 Par : Karyne Boudreau

NEW RICHMOND – Il n'y a pas qu'en Gaspésie que les récentes coupures de Québec inquiètent et font réagir. Solidarité rurale du Québec a tenu ce matin une conférence de presse à Québec avec plusieurs de ses partenaires et membres afin d’encourager la mobilisation qui s’organise partout au Québec contre le démantèlement des institutions de développement régional, comme le sont les conférences régionales des élus, les centres locaux de développement et les commissions scolaires.

« L’aide du CLD permet de passer au travers des douze travaux d’Astérix »,  Gilles Babin de R
Gaspésie

« L’aide du CLD permet de passer au travers des douze travaux d’Astérix », Gilles Babin de Rail GD

11 novembre, 17h46 Par : Karyne Boudreau

PASPÉPIAC — Grand gagnant du Gala Reconnaissance de la Chambre de Commerce Baie-des-Chaleurs samedi soir dernier à Paspébiac, Gilles Babin de Rail GD s’est positionné en début de soirée en faveur de la sauvegarde du CLD de Bonaventure en témoignant de l’importance que ce service a eu pour lui.

Services de garde éducatifs : parents et travailleurs sortent dans la rue
Gaspésie

Services de garde éducatifs : parents et travailleurs sortent dans la rue

10 novembre, 13h49 Par : Karyne Boudreau

NEW RICHMOND — Une manifestation de plus de 400 personnes a eu lieu dimanche à New Richmond et une centaine d'autres manifestants se sont rassemblés à Gaspé pour la sauvegarde de la politique familiale québécoise. Le message lancé est clair : « pas question de sacrifier les services de garde éducatifs sur l'autel de l'austérité ».