Nouvelles Gaspésie

Vingt mises à pied effectives à la SCFG
Gaspésie

Vingt mises à pied effectives à la SCFG

30 juin, 07h30 Par : Nelson Sergerie

NEW RICHMOND – La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) a dû procéder vendredi dernier à la mise à pied de la vingtaine de travailleurs affectés à la réfection de la voie ferrée puisque Québec n’a pas encore autorisé le prolongement du programme actuel au-delà du 30 juin.

« On doit poser les gestes pour rétablir l’équilibre budgétaire ». – Jean D’Amour
Gaspésie

« On doit poser les gestes pour rétablir l’équilibre budgétaire ». – Jean D’Amour

27 juin, 07h30 Par : Nelson Sergerie

GASPÉ – Réagissant à la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine qui souhaitait le rétablissement des crédits régionaux en forêt privée et aux Centres locaux de développement (CLD), le ministre responsable de la région, Jean D’Amour, soutient  « qu’il ne faut pas jouer les victimes et on devra composer avec les coupures ».

La CRÉGÎM dénonce les coupes en forêt privée et dans les CLD
Gaspésie

La CRÉGÎM dénonce les coupes en forêt privée et dans les CLD

20 juin, 07h30 Par : Nelson Sergerie

GASPÉ – La Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine demande à Québec de rétablir les budgets régionaux en forêt privée et dans les Centres locaux de développement (CLD) ou à tout le moins établir un principe d'« équité » dans les compressions entre les régions.

Avis de mises à pied à la SCFG
Gaspésie

Avis de mises à pied à la SCFG

16 juin, 17h00 Par : Nelson Sergerie

NEW RICHMOND – À moins d'une confirmation d'une nouvelle aide financière de Québec rapidement, quelque 20 personnes dédiées aux travaux de réfection de la voie ferrée de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) perdront leur emploi le 30 juin.

Infrastructures : 1,2 milliard $ sur 10 ans
Gaspésie

Infrastructures : 1,2 milliard $ sur 10 ans

13 juin, 07h30 Par : Nelson Sergerie

GASPÉ —  Québec entend investir 1,269 milliard de dollars en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au cours des 10 prochaines années, selon le Plan québécois des infrastructures 2014-2024, publié discrètement cette semaine. Toutefois, aucun projet précis n'est ciblé dans ce plan.

Maintenir le statut de l'ÉPAQ pour deux ans
Rocher-Percé

Maintenir le statut de l'ÉPAQ pour deux ans

11 juin, 10h15 Par : Thierry Haroun

PERCÉ – Maintenir pour une période d'au moins deux ans le statut d'École nationale des pêches et de l'aquaculture et les allocations fixes accordées pour ce type de reconnaissance est la recommandation principale émise par le Comité interministériel sur l'avenir de l'ÉPAQ dans son rapport, dont nous avons obtenu copie en exclusivité.