Politique

Yves Bolduc s’engage à être présent dans la région

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le ministre Yves Bolduc s'engage à être présent sur une base régulière dans les régions de la Gaspésie-les-Îles et du Bas-St-Laurent.

Le ministre Yves Bolduc s'engage à être présent sur une base régulière dans les régions de la Gaspésie-les-Îles et du Bas-St-Laurent. Photo : Gilles Gagné

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, s’engage à être présent sur une base régulière dans les régions de la Gaspésie-les-Îles et du Bas-St-Laurent qui sont désormais sous sa responsabilité depuis le départ de la vie politique de Nathalie Normandeau.

Ces nouvelles tâches qui lui incombent ont été annoncées par le premier ministre Jean Charest lors du remaniement ministériel de mercredi. «Je suis très content et très fier d’avoir obtenu la responsabilité de ces deux régions que je connais bien. Et je compte contribuer à l’amélioration des services de ces régions», promet le Dr. Yves Bolduc.
 
Plusieurs engagements

Il s’engage de plus à être présent sur une base régulière, notamment en Gaspésie. «J’y serai d’ailleurs dans deux ou trois semaines.» Il suivra de près le dossier concernant le service d’obstétrique du CSSS de la Haute-Gaspésie fermé depuis trois ans en raison d’un manque de médecins. Il s’engage aussi à faire un suivi sur le projet de plan directeur immobilier de près de 60 millions $ du CSSS de la Côte-de-Gaspé. «Il y a bien d’autres dossiers auxquels je dois m’attarder aussi», précise le ministre.
 
Pour ce faire, il compte sur une équipe qui sera sur le terrain en Gaspésie et aux Îles pour l’accompagner. À ce titre, il vient de nommer Marc-André Leblanc, ancien attaché politique de Nathalie Normandeau, «qui travaillera de façon permanente», note M. Bolduc, précisant que M. Leblanc fera le lien entre la région et le cabinet du ministre. «Je compte aussi sur les élus de la région, dont le député de Gaspé, Georges Mamelonet et le député des Îles, Germain Chevarie. Il y a aussi Nathalie Normandeau qui appuie ma candidature et qui sera joignable afin qu’on puisse discuter de quelques dossiers».
 
Les régions

Il tient à rappeler qu’il est un défenseur des régions.  «Je les connais bien. Je suis du Saguenay-Lac-Saint-Jean, j’ai travaillé en Abitibi-Témiscamingue. Mes tâches de ministre me conduisent à voyager beaucoup dans les régions, mais je serai maintenant plus présent en Gaspésie, aux Îles et dans le Bas-St-Laurent».

Comment concilier la direction du plus gros portefeuille de l’État québécois et sa présence dans l’est du Québec ? «J’ai peut-être le plus gros portefeuille, mais j’ai également les plus grosses ressources».
 
Quant aux critiques formulées en Gaspésie sur sa nomination, notamment sur Facebook, le ministre Bolduc n’avait qu’une chose à dire. «Ça ne me touche aucunement. C’est un droit des gens de pouvoir s’exprimer. Et vous savez en politique, il y a toujours quelqu’un pour s’opposer. Le principal, c’est de travailler pour le bien des gens et à collaborer.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.