Yvan Blanchard de la CAQ veut combattre la pauvreté

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Yvan Blanchard est candidat dans Gaspé pour la Coalition avenir Québec.

Yvan Blanchard est candidat dans Gaspé pour la Coalition avenir Québec. Photo : Gracieuseté la CAQ

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Gaspé veut développer sa région et créer des emplois. « Je veux combattre la pauvreté », annonce Yvan Blanchard.

Le quarantenaire s'intéresse depuis longtemps à la politique. D'ailleurs, il a étudié pendant un an en science politique à l'Université Laval. Neveu de l'ancien député libéral de Gaspé, Alexandre Cyr, il avoue avoir été tenté par le Parti libéral du Québec. « Mais quand la CAQ a été créée, ses valeurs me rejoignaient davantage », indique-t-il.

« Je n'avais pas pensé me présenter cette année, continue-t-il. Mais quand j'ai vu que la CAQ voulait baisser les taxes, les impôts et donner 1 000 dollars par famille, j'ai changé d'idée. Ça me rejoint parce que je suis dans la classe des 45 000 dollars et moins. »

Objectifs

« Je veux apporter des idées nouvelles pour développer ma région, tant au point de vue social qu'économique, avance-t-il. Rien ne s'est développé, à part Orbite et les éoliennes. »

Il croit notamment que le Projet Saint-Laurent mis de l'avant par son parti puisse être bénéfique pour la région, notamment pour le tourisme. « Quand tu vas dans le sud, par exemple à Cuba, tu ne fais pas le tour de l'île, illustre Yvan Blanchard. Tu t'installes dans un endroit fixe. Il faut investir dans nos infrastructures. Nous, on veut aider les entreprises locales à ce niveau-là. » Selon lui, il s'avère aussi important de développer les aéroports régionaux.

Bilan du député sortant

Le candidat caquiste ne dresse pas un bilan entièrement négatif des réalisations du député sortant de Gaspé, le péquiste Gaétan Lelièvre. « Ce serait mal parler de dire qu'il n'y a pas eu de bons coups dans le comté de Gaspé, consent-il à dire. Mais il y a eu des pertes d'emplois, surtout en foresterie. »

M. Blanchard s'en prend aussi à l'intention du gouvernement Marois de rehausser la route 132 entre Marsoui et Rivière-à-Claude, au coût de 5 millions de dollars. « Je voudrais redonner cet argent-là aux municipalités pour créer de l'emploi, souligne-t-il. Je crois que les gens aiment mieux travailler et manger que de voir la mer. »

Originaire de Chandler, l'homme de 42 ans est technicien forestier pour le Groupement forestier coopératif Shick Shock de Sainte-Anne-des-Monts, où il habite depuis 18 ans. Également conducteur d'autobus scolaires, il brigue les couleurs de la CAQ pour la deuxième fois. Marié à Nathalie Castonguay, il est le papa de Kate, 11 ans.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.