Développement économique et exportation

Web : le défi de brancher les PME de la région

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Il se transige près de cinq milliards de dollars en ligne au Québec, selon le chroniqueur Web, François Charron.

Il se transige près de cinq milliards de dollars en ligne au Québec, selon le chroniqueur Web, François Charron. Photo : Thierry Haroun

L’expert du Web, François Charron, était de passage mardi à Chandler pour présenter une conférence portant sur l’importance pour les PME d’être présentes en ligne; un marché où il se transige près de cinq milliards de dollars au Québec.

Cette conférence intitulée «Opération branchons les PME du Québec» s’inscrit dans une vaste tournée provinciale. Le message du chroniqueur est clair :  le Web est indispensable pour les PME. «Si tu n’es pas sur le Web, t’es mort ! Une entreprise en 2012 qui n’est pas sur le Web, c’est comme quelqu’un dans les années 1970 qui n’avait pas de téléphone. Si tu n’es pas en ligne, c’est comme si tu mettais du plywood devant ton magasin et que tu barres la porte. Tu refuses d’être dans le plus grand marché du monde. Tu refuses d’être là où les Québécois dépensent quatre à cinq milliards de dollars par an.»

La présentation de M. Charron avait donc comme objectif d’aider les entreprises et les travailleurs autonomes à réaliser leur site Web et leur boutique en ligne par l’entremise notamment du site Internet votresite.ca. Des chiffres démontrent qu’à l’échelle de la province moins de 50 % des PME de 20 employés et moins ont un site Internet. Et que moins de 20 % des entreprises québécoises font du commerce électronique.

En Gaspésie

Qu’en est-il en Gaspésie ? «Je pense que c’est particulièrement important. Vous êtes une région qui vit beaucoup du tourisme. Et le touriste, ce n’est pas quelqu’un de la place, il se fie de moins en moins au bouche-à-oreille. Son ami pour organiser ses vacances, c’est Google», note M. Charron.

Il ajoute par ailleurs que «personne ne détient des données sérieuses sur les régions comme la Gaspésie. Ce qu’on sait, c’est qu’à Montréal, 75% des PME ont un site Internet, à Québec c’est 66 % et, en dehors de ces centres, on tombe à 50 %. Dans toutes les régions, on a la même maladie, celle de la non-présence dans Internet».

De son côté, Greg Georges, président du Technocentre des technologies de l’information de Chandler, est d’avis qu’il est primordial pour les PME de la région d’être présent dans le lucratif marché en ligne (voir la vidéo).

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.