Art, culture et loisirs

Vues sur Mer : du documentaire 100 % québécois

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Simon Bujold, Nicolas Fournier et Monica Normand font partie d’un comité de neuf bénévoles organisent Vues sur Mer.

Simon Bujold, Nicolas Fournier et Monica Normand font partie d’un comité de neuf bénévoles organisent Vues sur Mer. Photo : Geneviève Gélinas

Le festival du cinéma documentaire Vues sur Mer présente un programme 100% québécois avec une «touche gaspésienne»  du 19 au 21 avril à la Petite Églize de Gaspé.

«On veut que les Gaspésiens aient accès à la richesse documentaire du Québec et de la Gaspésie, affirme l’une des organisatrices, Monica Normand. Ce n’est pas un genre hermétique. Tous les Gaspésiens peuvent y trouver leur compte.»

De la Gaspésie…

Sur onze films, cinq sont des productions de Gaspésiens ou concernent la Gaspésie. «On veut encourager la production de films dans la région, et donner priorité aux réalisateurs d’ici», affirme Mme Normand.

Harold Arsenault, cinéaste animalier de Gaspé, est président d’honneur de Vues sur mer. Il  viendra montrer son nouveau film Le renard arctique, un an après que L’amour au temps des orignaux ait fait salle comble au premier festival Vues sur mer.

Les cinéphiles pourront voir Le temps que prennent les bateaux, un documentaire contemplatif filmé au port de Matane par Johanne Fournier (ne pas confondre avec notre collaboratrice). Quais Blues, de Richard Lavoie, dénonce le piètre état des quais de l’est du Québec.

... à l’Afrique et l’Indonésie

Même si les films choisi sont tous québécois, ils sont bien loin de se regarder le nombril. Deux documentaires – Carnets d’un grand détour de Catherine Hébert et Les États-Unis d’Afrique de Yanick Létourneau -- ont été tournés sur le continent noir. À bout de bras, de Carl Valiquet, montre le dur labeur de travailleurs indonésiens.

Sept réalisateurs seront sur place pour discuter de leur film avec le public, après les représentations ou lors d’une table ronde le samedi à 18 h. L’an dernier, le festival avait comptabilisé 313 entrées sur deux jours.

Avec une journée de plus, les organisateurs espèrent accueillir 500 personnes. Un jury formé d’amateurs éclairés remettra des prix. Les passeports -- 25 $ pour les trois jours -- et les billets – 5 $ par représentation et 4 $ pour les étudiants -- seront vendus à la porte.

1 commentaire

denis boulanger a écrit le 4 avril 2012

allez sur you tube tape boumarc62...vous avais mes vidéo amateur 6,j ai deja 1000 personnes qui ot vues mes fims gaspesie avant

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.