Sport

À vos skis cette fin de semaine!

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le Petit Chamonix à Matapédia ne sera pas géré cette année par la municipalité.

Le Petit Chamonix à Matapédia ne sera pas géré cette année par la municipalité. Photo : Photo tirée de Facebook

NEW RICHMOND - La tempête de neige qui s'est abattue sur la péninsule ce jeudi fera le bonheur des amateurs de sport de glisse, alors que toutes les stations de ski de la région ouvriront leurs portes samedi. Leurs responsables espèrent maintenant un hiver à l'image de celui de l'an dernier.

Les préparatifs vont bon train à la station Pin Rouge à New Richmond. Même si le temps doux d'il y a quelques jours a fait fondre une partie de la neige qui s'était accumulée depuis la fin novembre, la familiale sera ouverte dès samedi 9 h, ainsi que les glissades sur tube. « On poursuit l'enneigement et les températures sont basses. On devrait être en mesure d'offrir la 2 pour Noël », mentionne la directrice générale Carole Roy.

À l'aube d'une nouvelle saison, le moral est bon au sein de l'équipe de la station. Le dernier hiver a été l'un des meilleurs à vie. « On a même dû enlever de la neige à certains endroits tellement qu'il y en avait. C'était un beau problème », poursuit la directrice.

Et la campagne de financement, qui va bon train avec une récolte de 750 000 $, a de quoi réjouir les gestionnaires. Une somme qui a permis d'acquérir l'an dernier une nouvelle dameuse et de climatiser le pavillon d'accueil et des chalets locatifs. « On mise beaucoup sur la période d'été aussi », précise Mme Roy. La prochaine étape est de rendre disponible l'accès à Internet dans ces mêmes chalets.

Au moins 35 % de la clientèle de la station provient des provinces maritimes. Un marché que convoite la direction depuis plusieurs années. « La tendance est à la hausse. Il y a des groupes qui viennent en autobus et qui louent les chalets pour 3-4 jours. C'est super bon pour nous », dit Mme Roy.

Sur la pointe gaspésienne

La station du Mont-Béchervaise lancera également ses activités dès samedi. Le centre, qui appartient à la Ville de Gaspé et qui est géré par un organisme à but non lucratif, a récemment procédé à plusieurs améliorations. « On a maintenant un tapis magique, un genre de convoyeurs de 235 mètres qui sert à l’apprentissage, mais aussi à la glissade en tube », précise la présidente Suzanne Plourde.

Un air de jeu pour les enfants avec des balançoires et des glissades a aussi été aménagé pour répondre à la demande des familles, qui composent 80 % de la clientèle. Un projet visant la mise en place d'un télésiège quadruple est par ailleurs dans les plans de la station.

Comme à Pin Rouge, le Mont-Béchervaise a connu une bonne saison l'an dernier, avec 60 jours de ski. De plus, précise Mme Plourde, l'achalandage a été en constante progression au cours des trois dernières années. Une tendance qui se reflète dans les bilans financiers, alors que la station a terminé les deux dernières saisons avec des surplus budgétaires. L'an dernier, les profits représentaient même 14 % du budget total.

Malgré ses bons résultats, la station ne ménage pas les efforts pour attirer la clientèle. La ville et l'organisme Santé jeunesse Côte-de-Gaspé organisent des voyages en autobus gratuits qui partent de Rivière-au-Renard à l'est pour ensuite faire le tour de Forillon afin de se rendre à la station. « C'est offert tous les samedis et dimanches et lors des congés scolaires. Ça fonctionne très bien. L'autobus est presque plein chaque jour », souligne la présidente.

Une douzaine de personnes travaillent au Mont-Béchervaise l’hiver, mais l'implication des bénévoles est « essentielle à la survie », soutient la présidente.

Nouveau départ à Matapédia et Murdochville

À Matapédia, la prochaine saison, qui sera aussi lancée samedi, sera la première gérée par le nouvel organisme, Les loisirs Chamonix. Depuis 2008, le Petit-Chamonix était géré par la municipalité, qui devait éponger année après année les déficits d'opération. La saison 2014 s'était d'ailleurs terminée avec une perte de 80 000 $.

L'objectif de l'OBNL est d'améliorer la situation financière, la gestion du site et de favoriser l'implication des bénévoles. Un vaste plan stratégique, qui nécessiterait des investissements de quelque 250 000 $, a notamment été développé. « On veut investir sur les remontées mécaniques et agrandir le garage pour notre nouvelle dameuse », précise la directrice générale Geneviève Labonté, avant d'ajouter que les communications externes doivent également être améliorées. « L'argent servirait aussi à créer un site Internet et nous faire connaître un peu par de la publicité », dit-elle.

Certains partenaires sollicités ont fait connaître leurs intentions de participer au projet, alors que d'autres font attendre leur réponse.

La station de Mont-Miller à Murdochville peut également compter sur une nouvelle administration. Le président, Richard Jinchereau, veut aussi donner un coup de barre pour améliorer les communications. La page Facebook du site est d'ailleurs beaucoup plus active qu'il y a quelques mois. Le coup d'envoi de la saison sera aussi donné en fin de semaine.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.