Politique, Transport, Développement économique et exportation

Voie ferrée : une rencontre constructive, selon Roussy

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Une rencontre constructive s’est tenue hier sur l’avenir de la voie ferrée, selon le président de la SCFG, François Roussy.

Une rencontre constructive s’est tenue hier sur l’avenir de la voie ferrée, selon le président de la SCFG, François Roussy. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Une « rencontre constructive » s’est tenue hier entre la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), le ministère des Transports du Québec (MTQ) et Via Rail afin de faire le point sur le dossier.

« C’est une rencontre très constructive où les attentes et les besoins pour le développement du chemin de fer ont été exposés », explique le président de la SCFQ, François Roussy.

Cependant, il a été convenu entre les parties de ne pas dévoiler davantage de détails sur le contenu des rencontres.

Toutefois, la société s’est engagée à fournir tous les documents demandés par le MTQ d’ici jeudi prochain. Au cours de cette rencontre, tout a été évoqué : de l’état des ponts, du rail et des passages à niveau.

« Le MTQ sera en mesure de donner son appréciation sur le travail effectué. Le ministère va donner sa vision des choses et ensuite, ce sera au tour de Via Rail de faire de même », précise M. Roussy.

Financement

Un des points à l’ordre du jour de cette rencontre était la demande de financement de 70 millions de dollars de la SCFG auprès de Québec afin de compléter le travail de réhabilitation de la voie.

« On espère quelque chose rapidement », se contente de dire M. Roussy, soulignant que le temps commence à presser.

Deux rapports pour appuyer les demandes sont actuellement en préparation : une sur l’état actuel de l’infrastructure après la première phase d’investissements. Une étude de marché est également en cours afin de prouver la viabilité de l’infrastructure, une fois rénové.

Les 18 millions de dollars avancés par Québec pour remettre à niveau des ponts et une partie de l’ensemble des infrastructures sont maintenant épuisés.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.