Art, culture et loisirs

Vitalité culturelle : un outil de sensibilisation pour les élus

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le directeur général du Conseil de la culture, Jean-Marc Dionne.

Le directeur général du Conseil de la culture, Jean-Marc Dionne. Photo : Nelson Sergerie

Le Conseil de la culture de la Gaspésie lance la plateforme Web Vitalité culturelle qui vise à valoriser l'engagement des élus en culture et à accroître le soutien des municipalités et des promoteurs du milieu dans les initiatives culturelles.

Le programme a été présenté mardi à L'Anse-au-Griffon à une quarantaine de partenaires provenant du milieu culturel et à des élus municipaux.

L'objectif est de donner des pistes afin d'intégrer la culture dans toutes les prises de décision. «L’idée est de permettre aux élus d'avoir une nouvelle perspective qu'a le rôle de la culture dans les projets de développement», explique le directeur général du Conseil de la culture, Jean-Marc Dionne.

Deux volets

Le projet compte deux volets : le premier consiste à offrir aux municipalités des outils concrets pour les soutenir dans la réalisation d’initiatives culturelles au niveau local, de même qu’un accompagnement personnalisé de la part des professionnels du Conseil de la culture. Les municipalités participantes au projet pourront ainsi se prévaloir de services-conseils adaptés à leur besoin.

Le second volet vise à mettre en lumière les réalisations des municipalités sur le plan culturel et à les promouvoir au niveau régional. «L'outil permet de faire connaître  les pratiques des municipalités dans la région et de s'en inspirer. Ça donne des pistes pour de nouvelles orientations», ajoute M. Dionne.

Rencontres

L'organisme tiendra des rencontres dans les cinq MRC de la Gaspésie afin de présenter le projet. Par la suite, des discussions plus concrètes seront tenues avec une grande et une petite municipalité de chacune des MRC.

Jusqu'à maintenant, les élus qui ont discuté ou entendu parler du projet semblent ouverts à l'idée. «La réception est bonne. On en a profité pour parler de la politique régionale de la culture, qui est sur le point de voir le jour. On présentait l'ensemble des mesures à venir», précise M. Dionne.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.