Éducation

Vers une formation en accueil touristique au secondaire

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Une quinzaine de jeunes anglophones de 4e et 5e secondaire ont été assignés à plusieurs postes de travail d’Escale Gaspésie à la fin du mois d’octobre pour accueillir les croisiéristes.

Une quinzaine de jeunes anglophones de 4e et 5e secondaire ont été assignés à plusieurs postes de travail d’Escale Gaspésie à la fin du mois d’octobre pour accueillir les croisiéristes. Photo : Geneviève Gélinas

Une nouvelle formation en tourisme destinée aux jeunes anglophones du secondaire dans le secteur de Gaspé pourrait voir le jour prochainement. 

Plus tôt cet automne, le groupe Collégia et Escale Gaspésie ont travaillé en étroite collaboration notamment avec la section anglophone de l’école C.E. Pouliot de Gaspé dans le cadre d’un projet pilote afin d’offrir une formation  en accueil touristique aux élèves.

Au total, 14 jeunes anglophones de 4e et 5e secondaire ont suivi cette formation de 30 heures. Cette dernière, qui s’est inscrite à l’intérieur du cours «entrepreneurship» de l’école, incluait des notions de professionnalisme, des techniques d’accueil ainsi que des exercices pratiques en situation réelle, explique la conseillère à la formation du groupe Collégia, Anita Paeglis.

«Nous avons profité du passage de navires de croisières à la fin octobre pour permettre aux élèves de mettre leurs connaissances en pratique. Les jeunes ont été assignés à plusieurs postes de travail d’Escale Gaspésie à Gaspé pour accueillir les croisiéristes», précise-t-elle, ajoutant que ces journées ont été «fortement appréciées» par les élèves.

Vers un programme

Fort du succès de cette expérience, Mme Peaglis souhaite poursuivre la démarche avec les établissements scolaires et Escale Gaspésie afin de développer un programme de formation continue destiné aux élèves de la 3e à la 5e année du secondaire. «Des discussions sont en cours pour mettre en place ce programme qui permettrait de développer une compréhension de l’industrie touristique et des aptitudes à travailler dans ce domaine», explique-t-elle.

De son côté, le chef d’Escale Gaspésie, Stéphane Sainte-Croix, souhaite poursuivre cette démarche qu’il qualifie «d’extrêmement profitable», autant pour les élèves que pour l’industrie des croisières dans le secteur de Gaspé. «La présence de ces jeunes a été remarquée par les croisiéristes. Cette expérience a donné une couleur particulière à l’accueil qu’ils ont reçu. Et l’expérience que les jeunes ont développée pourra être utilisée dans d’autres situations touristiques dans la région», mentionne-t-il. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.