Vers une conversion aux énergies renouvelables

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le parc industriel des pêches de Rivière-au-Renard

Le parc industriel des pêches de Rivière-au-Renard Photo : Courtoisie

L’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie pilote un projet au parc industriel des pêches de Rivière-au-Renard, qui vise à réduire la consommation d'énergie des entreprises en y implantant des énergies renouvelables.

Une étude recense actuellement la consommation d’énergie de certaines entreprises, ce qui permettra de jauger le type d'énergie verte qui leur conviendrait le mieux.

La Ville de Gaspé a investi 1200 $ dans cette étude, dont le coût total s'élève à 10 000 $. Le maire, François Roussy, appuie sans réserve cette approche qui s'inscrit dans les principes du développement durable. «C'est intéressant en ce sens qu'on peut parler d'énergie éolienne, solaire ou de biothermie. Écoutez, l'objectif est clair, il s'agit de diminuer les coûts d'énergie des entreprises qui sont de grosses consommatrices.»

À terme, diverses infrastructures municipales situées dans le parc industriel pourraient être alimentées par de nouvelles formes d'énergies, que ce soit l'éclairage des rues du parc, les systèmes de pompage ou encore le garage municipal.

Le Technocentre, un partenaire

Le directeur de l'Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie, Jean-Pierre Couillard, souligne que le Technocentre éolien de Gaspé fait partie des partenaires de ce projet qui pourrait voir le jour prochainement. «On parle du court terme. Il faut que ce soit fait d’ici l’an prochain. On va tester des lumières qui vont fonctionner à l’énergie éolienne et à l’énergie solaire. C’est à titre démonstrateur pour l’instant. Si les essais sont positifs, ce sera un bon point de départ.»

M. Couillard n’est pas en mesure pour le moment de préciser les investissements qui seront nécessaires pour mener ce projet à bon port, mais parle de «de grosses, grosses sommes d’argent.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.