Développement économique et exportation

Vers une Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs en 2012

Par ,
Le directeur général de la Chambre de commerce de Bonaventure, Maurice Quesnel, espère la création de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs en 2012.

Le directeur général de la Chambre de commerce de Bonaventure, Maurice Quesnel, espère la création de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs en 2012. Photo : GRAFFICI.CA

Le directeur général de la Chambre de commerce de Bonaventure, Maurice Quesnel, a bon espoir que les gens d’affaires des MRC Avignon et Bonaventure se regroupent pour former une grande chambre de commerce pour toute la Baie-des-Chaleurs avant la fin de l’année 2012.

«Ce projet avance tranquillement», souligne d’emblée le premier administrateur de la Chambre de Bonaventure. M. Quesnel a d’ailleurs rencontré, dans le mois de janvier, les élus de la MRC d’Avignon, dont le préfet Bertrand Berger, pour discuter du projet.

Le premier terrain d’entente à trouver sera au plan budgétaire. «Nous, à Bonaventure, bénéficions d’une entente avec la MRC qui nous rapporte des sous. Il n’est pas question d’utiliser l’argent de Bonaventure pour développer Avignon, ça c’est clair», affirme-t-il.

Maurice Quesnel cite en exemple les prix de la ruralité distribués lors du gala Reconnaissance, pour lesquels la Chambre de commerce organise la remise. «La Chambre retire des bénéfices de ça. Il faudrait qu’Avignon fasse quelque chose de semblable», suggère-t-il.

Inclure les Plateaux

Une Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs doit inclure le regroupement des gens d’affaires des Plateaux, estime par ailleurs M. Quesnel. «Nous pouvons leur faire une place sur notre conseil d’administration. Nous pouvons travailler ensemble», plaide-t-il.  

M. Quesnel n’agit pas les yeux bandés dans ce dossier. Il donne l’exemple des Chambres de Shawinigan, Bécancour et Nicolet près de Trois-Rivières qui ont fusionné au cours des dernières années.

Ces dernières ont ouvert des bureaux satellites pour répondre aux besoins de leurs membres. «Nous ne pouvons pas passer à côté. Je ne vois pas pourquoi nous n’y arriverions pas cette année», conclut-il.

2 commentaires

Eric a écrit le 3 février 2012

Vivement une Chambre de commerce pour que l'on puisse faire de la vraie concertation dans notre Baie-des-Chaleurs. L'entrepreneuriat est une valeur qui se doit d'être mis au premier plan afin de permettre à notre région de se développer. Et tout ça commence par la réunion des forces du milieu. Bravo!

marylène Leblanc a écrit le 2 février 2012

Il faudrait en discuter

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.