Valeur foncière : les municipalités sont impuissantes

Par ,
Certaines propriétaires de la MRC Bonaventure verront l’évaluation de leur résidence connaître une explosion de plus de 300 %.

Certaines propriétaires de la MRC Bonaventure verront l’évaluation de leur résidence connaître une explosion de plus de 300 %. Photo : Julie Delisle

La révision à la hausse de la valeur foncière commence à donner de sérieux maux de tête aux élus municipaux dans la MRC Bonaventure.

À Hope Town, le récent rapport des évaluateurs dont les conclusions entreront en vigueur en 2012 pour trois ans fait état d’une augmentation de 2 millions $ de valeur foncière.

Certains propriétaires verront l’évaluation de leur résidence connaître une explosion de plus de 300 %.

Et même si la municipalité réduit le taux de taxation de 100 $, elle ne peut agir au cas par cas. « Je ne comprends pas comment les évaluateurs ont pu augmenter d’une telle somme la valeur foncière de la municipalité. Ça manque de logique. Je ne sais pas comment certains vont réussir à payer leur compte de taxes », déplore la mairesse Lisa MacWhirter, qui elle aussi fait face à une hausse de 189 % de la valeur de sa résidence.

Coupable

Le préfet de la MRC Bonaventure, Jean-Guy Poirier, confirme que le problème est provincial. « Ça fait encore plus mal ici compte tenu du revenu des ménages. Si rien n’est fait, des contribuables pourraient se retrouver avec des augmentations de 400 $ à 600 $ annuellement. »  

L’acquisition de résidences à des prix nettement au-delà de la valeur foncière actuelle expliquerait ce phénomène.

L’Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités tentent de trouver des solutions à ce problème qui touche plusieurs régions du Québec. « Les municipalités seules sont impuissantes à changer cette tendance », admet M. Poirier.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.