Vague humaine 2012 : vers un record Guinness

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Vue aérienne des quelque 7000 participants à la vague de 2010.

Vue aérienne des quelque 7000 participants à la vague de 2010. Photo : Gracieuseté

La Vague humaine 2012 souhaite établir un record Guinness en accueillant pas moins de 10 000 personnes et amasser 50 000 $ pour l'Association du cancer de l'est du Québec (ACEQ) le 2 septembre prochain, à Sainte-Anne-des-Monts.

«Le record Guinness, c'est comme la cerise sur le sundae», explique celui qui a lancé la vague en 2010, l'homme d'affaires annemontois Serge Chrétien.

«La différence avec la nôtre, c'est qu'on la fait sur une distance de cinq kilomètres, et avec 10 000 personnes. Il y a déjà eu des chaînes humaines plus importantes, mais ils n'ont pas fait de vague. On essaie de se nicher avec quelque chose d'original», indique M. Chrétien.

«85-90 % de la population devraient provenir de la Gaspésie, notre marché primaire. Par la suite, il va en venir de partout au Québec. On va en faire la promotion. C'est un mouvement gaspésien. C'est la Gaspésie au complet qui doit s'approprier l'événement», précise l'organisateur.

La vague devrait durer 25 minutes entre le point de départ et le point d'arrivée, sur la 1er avenue, entre l'église et le secteur ouest. De l'animation se fera tout le long du circuit de cinq kilomètres, notamment avec la collaboration de l'École de cirque de la Gaspésie.

Nouveauté pour cette deuxième édition : la vague partira d'Annoney, en France. «Ce sont des gens qui avaient entendu parler de la vague sur le Web. Là-bas, ils sont très motivés. C'est significatif !»

Par ailleurs, l'activité se tiendra sous un président d'honneur très spécial. Le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CEDRIN) du Cégep de Matane, fera «revivre» le Dr Francis Lévesque, décédé du cancer à l'âge de 48 ans. Le médecin était très impliqué dans la communauté.

«Avec l'accord de la famille, il présentera un petit mot sur un écran géant. On se bat pour les gens qui luttent présentement et on a un souvenir pour les gens qui sont disparus et ça, c'est le meilleur souvenir. Ce n’est pas rien d'avoir un mot de quelqu'un qui est décédé, par le concours de sa famille», précise M. Chrétien avec émotion.

Plusieurs autres activités

Outre la vague comme telle, une série d'activités se greffe à l'événement.

Deux spectacles d'humour seront présentés. Le premier le sera avec l'artiste Boucar Diouf tandis que les négociations sont sur le point d'être complétées avec un autre grand humoriste québécois.

Il y aura de l'animation toute la fin de semaine sur le site principal, situé à la plage Cartier.

Après la vague, un souper populaire est organisé sous le grand chapiteau avec comme artiste invité le groupe rétro Nostalgie.

En 2010, la première vague avait regroupé près de 7000 personnes et permis d'amasser 38 000 $ pour l'Association du cancer de l'est du Québec.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.