Politique, Développement économique et exportation

Union des municipalités du Québec : Rencontre à New Richmond

Par ,
Le président de l’organisme et maire de Rimouski, Éric Forest et la mairesse de New Richmond, Nicole Appleby.

Le président de l’organisme et maire de Rimouski, Éric Forest et la mairesse de New Richmond, Nicole Appleby. Photo : Pauline Phouthonnesy

NEW RICHMOND. Les membres du conseil d’administration de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) se sont réunis vendredi à New Richmond. L’organisation insiste sur l’importance du renouvellement de l’entente Québec-municipalité.

L’UMQ est présentement en négociation pour le renouvellement de l’entente Québec-municipalités, qui devrait permettre de lancer les bases des préconisations du Livre blanc sur leur avenir. 

«Si on veut développer le Québec, cela passe par les municipalités,» estime le président de l’UMQ et maire de Rimouski, Éric Forest. Il souhaite négocier avec le gouvernement les ressources nécessaires au développement économique et durable, ainsi qu’aux aspects sociaux et démographiques. Il a été reçu pour cette 23e édition, par la mairesse de New Richmond, Nicole Appleby avec qui, il a rencontré les médias.

La priorité de l’UMQ demeure toujours le remboursement complet de la TVQ aux bénéfices de toutes les municipalités, que le gouvernement s’était engagé à respecter.

Les régimes de retraite

L’organisation souhaite aussi veiller à la pérennité des régimes de retraite des employés municipaux dans un contexte économique restrictif. «En 2011, le déficit actuariel** s’élevait à 4,8 milliards $, nous devons assurer l’équité sociale,» explique le président de l’UMQ.

Ce déficit a explosé de 55 % en un an, selon La Presse. Une situation qui oblige certaines municipalités à augmenter les taxes des citoyens. L’UMQ propose un partage plus équitable, moitié-moitié, des coûts des régimes de retraites entre l’employé et l’employeur.

L’assurance-emploi

La réforme de l’assurance-emploi qui touche particulièrement la Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine, est aussi un point qu’a abordé l’UMQ. L’organisme demande la suspension de cette réforme jusqu’à la réalisation des études d’impact économique. D’ici le 12 juillet prochain, il devrait déposer un mémoire à la Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi.

Les transports en commun

Parmi les objectifs de négociations, l’UMQ a soulevé les besoins de financement des municipalités pour offrir un transport collectif de qualité. M. Forest a d’ailleurs félicité l’initiative gaspésienne du RéGÎM.

Rappelons que l’UMQ, créé en 1919, représente près de 125 municipalités de toutes les tailles et de tous le Québec.

 

**NDLR : Le déficit actuariel est la somme nécessaire pour assurer la viabilité et les promesses de paiement d’une municipalité.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.