Une régie intermunicipale de transport voit le jour en Gaspésie

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le transport collectif enregistre en moyenne 7 000 déplacements chaque mois en Gaspésie et aux Îles.

Le transport collectif enregistre en moyenne 7 000 déplacements chaque mois en Gaspésie et aux Îles. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Une régie intermunicipale de transport assurera d’ici quelques mois les opérations du Réseau de transport collectif de la Gaspésie-les-Îles (RéGÎM).

La création de la Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie-les-Îles, qui s’est officialisée lors de sa première assemblée mercredi à Percé, était une condition pour permettre au réseau de recevoir les montants issus de la nouvelle taxe sur l’essence dans la région, explique le président du RéGÎM, Jonathan Lapierre. «En vertu des lois, nous étions dans l’obligation de mettre en place une entité reconnue par le gouvernement du Québec pour avoir accès à cette source de revenu», explique-t-il.

Grâce à la récupération de cette taxe d’un cent le litre, la régie mettra la main sur un montant de 1,5 million de dollars sur une basse annuelle, indique M. Lapierre. «Cette situation permettra d’augmenter le nombre de trajets et d’améliorer notre service à la clientèle», souligne-t-il, ajoutant que la mise en place d’une stratégie de promotion fait aussi partie des projets à venir.

M. Lapierre assure que le transfert des opérations du RéGÎM vers la nouvelle régie se fera sans interruption du service.

Nouveau fonctionnement

La nouvelle organisation sera par ailleurs gérée par un conseil d’administration composé de deux élus municipaux pour chacune des MRC et pour les Îles-de-la-Madeleine. Les membres de ce nouveau conseil d’administration prévoient engager un directeur général au cours des prochaines semaines.

Actuellement, le Réseau de transport collectif de la Gaspésie-les-Îles est un organisme à but non lucratif, supporté en grande partie par la Conférence régionale des élus.

Son budget annuel du réseau de transport s’élève à 2,6 millions de dollars, dont 700 000 $ qui proviennent du ministère des Transports et 400 000 $ de la vente de billets.

Le réseau enregistre près de 80 000 déplacements par année sur l’ensemble du territoire de la Gaspésie et des Îles.

À lire aussi

Une Régie intermunicipale de transport verra le jour

Une nouvelle taxe sur l’essence pour financer le transport collectif

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.