Éducation, Politique, Santé, services sociaux et communautaire, Développement économique et exportation

Une pluie d’annonces du PQ en Gaspésie

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert.

Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – La manne gouvernementale est tombée mardi sur la Gaspésie alors que plusieurs annonces ont été faites par plusieurs ministres du gouvernement Marois, des annonces dépassant les 10 millions de dollars.

La plus importante est certainement la rénovation d’unités de soins du Centre d’hébergement Mgr-Ross, de Gaspé, un projet de 6,2 millions de dollars, dont 2,1 millions proviendront du ministère de la Santé, le solde étant tiré des enveloppes immobilières attribuées à la région. Il consiste à rénover les unités 200 et 250 du centre afin de respecter le concept des milieux de vie.

« Ce centre a été construit en 1948 pour accueillir des patients atteints de tuberculose. Son aménagement correspondait aux besoins de l'époque, mais il n'est plus adapté à sa mission actuelle, soit celle de prodiguer des soins de longue durée aux personnes en grande perte d'autonomie », explique le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert.

Les travaux seront amorcés au printemps et ils devraient être complétés en 2015.

Soins à domicile

Québec confirme l'octroi de budgets supplémentaires d’un peu plus d’un million de dollars pour améliorer les soins et services à domicile offerts aux personnes âgées.

Ainsi, 775 000 $ sont réservés pour l'intensification des services à domicile fournis par les établissements et les entreprises d'économie sociale; 109 600 $ pour la consolidation des réseaux de services intégrés aux personnes âgées des établissements et 135 200 $ pour le soutien accordé aux organismes communautaires intervenant auprès des aînés et de leurs proches.

CIRADD

Le Centre d'initiation à la recherche et d'aide au développement durable (CIRADD) se voit attribuer 1,5 million de dollars, confirmant le renouvellement et la reconnaissance du centre collégial de transfert de technologie du Cégep de la Gaspésie et des Îles pour les cinq prochaines années. Pour l'année financière en cours, le financement accordé est de 298 000 $ et de 1,2 million de dollars pour les quatre années subséquentes.

« Ces investissements permettront au CIRADD de continuer sa mission en offrant des services de recherche scientifique et en contribuant à l'essor des milieux ruraux », mentionne le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne.

L'aide accordée vise à financer une partie des activités de recherche appliquée, d'aide technique, de formation et de diffusion de l'information ainsi qu'une partie des frais de fonctionnement et de gestion du centre.

Téléenseignement à Sainte-Anne-des-Monts

Le Cégep de Matane reçoit une enveloppe de 360 000 $ sur cinq ans afin de mettre en place une offre de formation collégiale par téléenseignement au centre de formation continue de Sainte-Anne-des-Monts. Cette aide permettra d’offrir des études collégiales en Haute-Gaspésie.

Pour la session d’automne, huit étudiants bénéficient de ce nouveau service et suivent des cours de Tremplin DEC et de Soins infirmiers, un premier DEC dont les diplômés sont très attendus par le Centre de santé et de services sociaux de La Haute-Gaspésie.

« L’annonce d’aujourd’hui est possible à la suite d’une mobilisation sans précédent du milieu. Il s’agit d’une démonstration exemplaire d’une fructueuse collaboration entre les intervenants locaux », souligne le ministre Duchesne.

Un montant de 28 000 $ est réservé pour l’achat d’équipements.

Aide à la main-d’œuvre

Québec appuie les Pêcheries Marinard de Rivière-au-Renard, en versant quelque 80 000 $ pour un projet de formation de la main-d’œuvre.

« C’est pour de la formation. Il y a eu beaucoup d’acquisition d’équipements très modernes. Marinard est une des usines les plus modernes en Amérique du Nord. C’est pour former le personnel afin de maximiser l’efficacité de ces équipements-là », explique le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre.

Une aide gouvernementale a aussi été versée à l'entreprise Multi-services Corporation d'aide à domicile de Grande-Vallée, un organisme d'économie sociale visant à favoriser le maintien à domicile de personnes en perte d'autonomie.

Aide à Listuguj

Québec a annoncé également des aides totalisant 650 000 $ au Conseil de bande de Listuguj afin d’aider les autochtones dans le secteur des pêches et pour soutenir le travail du Secrétariat Mi'gmawei Mawiomi (SMM), pour que les communautés micmaques de Listuguj, Gespeg et Gesgapegiag puissent participer à d'importantes consultations initiées par le gouvernement du Québec. (Voir autre texte)

Une volonté d’aider la région

Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, a souligné que l’ensemble des annonces faites depuis lundi en Gaspésie est un signe que le gouvernement veut aider la région : « Tous ces dossiers, pour la plupart, se retrouvent dans la stratégie gouvernementale de la région. Ce n’est pas de l’improvisation, ce n’est pas du saupoudrage », assure M. Lelièvre.

Il indique qu’une vingtaine d’autres annonces seront faites. « Ce seront des annonces extrêmement porteuses pour la région dans les prochains jours. Des dossiers majeurs qui seront annoncés d’ici vendredi prochain », dit-il.

1 commentaire

Jocelyn Boily a écrit le 5 février 2014

5 février 2014 L’opposition virevolte Les deux partis de l’opposition dénoncent à grand cris les investissements que le gouvernement du parti Québécois (PQ) effectue dans la province afin de stimuler l’économie. Toutefois depuis que le gouvernement de Pauline Marois a déposé la charte de la laïcité les partis de l’opposition n’arrêtent pas de crier au meurtre en demandant au PQ de faire des actions économiques. Toutefois ceux qui ont le plus parlé de la charte des valeurs Québécoises ce sont les partis d’oppositions eux-mêmes. D’une part présent avec ses députés dans son comté du lac St-Jean la semaine dernière le chef du PLQ Philippe Couillard a clairement fait savoir que son parti veut maintenir le crucifix au-dessus du siège du président au Salon bleu. Les élus présents ont avoué que cette position sur le crucifix pourra ramener des électeurs au PLQ. D’autre part prise en souricière entre les péquistes et les libéraux dans le débat sur la charte des valeurs la nouvelle présidente de la coalition avenir Québec, Maud Cohen, a abordé la question d'entrée de jeu lors de son tout premier discours devant les sympathisants réunis en Conseil général spécial en fin de semaine.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.