Une plaque commémorative à la Pointe-à-la-Renommée

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Cette plaque souligne l'importance historique du site.

Cette plaque souligne l'importance historique du site. Photo : Gracieuseté Parcs Canada

Parcs Canada a dévoilé samedi une plaque commémorative à la Pointe-à-la-Renommée, près de L’Anse-à-Valleau, afin de rappeler l’importance historique nationale de la mise en place du système de radiotélégraphie maritime.

En 1904, la Marconi Wireless Telegraph Company établit à cet endroit la première des six stations maritimes canadiennes qui inaugure l’ère des radiocommunications entre la mer et les côtes.

Les opérateurs de Pointe-à-la-Renommée ont échangé le 25 juin 1904 leurs premiers messages en morse avec le navire Parisian, qui passait au large. L’importance de cette nouvelle technologie pousse le gouvernement fédéral à réglementer les ondes dès 1905, ouvrant la voie aux différentes législations sur les communications sans fil et la radiodiffusion.

Le site de Pointe-à-la-Renommée a été en opération jusqu'en 1957, alors que les installations ont été déménagées à Rivière-au-Renard.

Historien à Parcs Canada, Nicolas Miquelon a préparé le dossier de Pointe-à-la-Renommée. Il rappelle l'importance de cette reconnaissance. «C'est la première fois où on s'intéresse vraiment à la radiotélégraphie maritime. Comme le Canada est un pays où la navigation est très importante, on avait tendance à oublier que la radiocommunication a permis à la navigation de franchir une autre étape.»

Dans un communiqué, le sénateur Michel Rivard a souligné l'importance de la station. «Elle a contribué à réduire le sentiment d’isolement dans les communautés éloignées et les stations d’aide à la navigation, comme les stations de phare.»   

La Pointe-à-la-Renommée a été reconnue comme événement historique national du Canada en 2011.

À lire aussi

Pointe-à-la-Renommée, siège d’un événement historique national

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.