Éducation

Une maternelle 4 ans à Tourelle

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
La classe de maternelle quatre ans de l’école Bois-et-Marées comptera sept enfants.

La classe de maternelle quatre ans de l’école Bois-et-Marées comptera sept enfants. Photo : Commission scolaire des Chic-Chocs

GASPÉ – L’école de Tourelle comptera une classe de maternelle 4 ans cet automne. La commission scolaire des Chic-Chocs a décidé d’y implanter le projet-pilote autorisé par le ministère de l’Éducation.

Sept élèves de quatre ans du territoire de l’école primaire Bois-et-Marées de Tourelle (partie est de Sainte-Anne-des-Monts) fréquenteront à temps plein une classe pour eux seuls.

Le choix de Tourelle est justifié par l’historique du secteur, explique la directrice des services éducatifs à la commission scolaire, Line Miville. « Il y a six ou sept ans, la commission scolaire avait voulu faire un projet-pilote [de maternelle quatre ans] en Haute-Gaspésie, mais ça n’avait pas fonctionné. Quand on a vu l’opportunité, c’était clair que ça devait être en Haute-Gaspésie à cause du projet initial, mais aussi de l’indice de "défavorisation" du secteur et de l’intérêt des parents. »

Mme Miville se dit convaincue que les enfants participants seront mieux outillés pour la suite de leur scolarité. « Déjà, on offre la maternelle quatre ans à mi-temps et ça fait une différence pour les enfants quand ils commencent en maternelle cinq ans. »

Les parents ont le choix d’inscrire ou pas leur enfant en maternelle quatre ans. À Tourelle, presque toutes les familles potentielles (sept sur huit) ont confirmé leur participation.

Objectif : 12 écoles

« L’objectif ultime, c’est de l’offrir dans toutes les écoles primaires », maintient Mme Miville. La Commission scolaire des Chic-Chocs souhaitait d’abord instaurer la maternelle quatre ans dans toutes ses écoles primaires en milieu défavorisé soit 12 sur 14, mais Québec a choisi de financer un seul projet-pilote par commission scolaire.

Les Centres de la petite enfance (CPE) de Gaspé et de la Haute-Gaspésie ont émis des réserves face au projet, estimant que les enfants de quatre ans sont mieux servis par les CPE

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.