Santé, services sociaux et communautaire

Une maison de transition en santé mentale s’implante à Gaspé

Par ,
Les intervenants et partenaires rassemblés dans le salon de la maison de transistion peu avant qu'elle ne reçoive ses premiers patients.

Les intervenants et partenaires rassemblés dans le salon de la maison de transistion peu avant qu'elle ne reçoive ses premiers patients. Photo : Gracieuseté

GASPÉ – Une maison de transition en santé mentale est désormais ouverte à Gaspé, permettant aux patients d’acquérir une autonomie avant de réintégrer la société.

Après une longue hospitalisation ou après certaines épreuves, les patients en santé mentale peuvent éprouver une difficulté à réintégrer le monde en toute autonomie. Une maison de transition en santé mentale a été inaugurée en juin dernier à Gaspé afin de permettre à cette clientèle de vivre une transition harmonieuse entre la vie à l’hôpital et la vie autonome.

Accompagnés par des intervenants à temps partiel, les patients vont apprendre à réintégrer un rythme de vie sain : gérer un budget, cuisiner, faire le ménage, gérer leur emploi du temps, leurs médication, leurs loisirs et leur vie sociale. Ces étapes seront franchies au rythme des patients et leur permettront de réintégrer leur communauté.

La maison compte quatre chambres. Les places étant limitées, les patients qui y vivront une transition sont déterminés par le personnel du CSSS de la Côte de Gaspé.

Un avantage pour le CSSS

La Fondation du CSSS percevra les loyers de cet établissement afin de les réinvestir dans le bien-être des patients du CSSS.

Les patients avant tout

«C’était un projet inespéré. Il a fallu plus d’une vingtaine d’années pour aboutir à quelque chose. Je suis très content pour nos clients. Ils vont pouvoir retourner dans la société beaucoup plus facilement qu’auparavant», affirme le chef du département de psychiatrie, Dr François Denis. «Les gens en santé mentale avaient une vision. Ils nous répétaient sans cesse qu’il manquait des ressources. Aujourd’hui, voici le fruit de leurs efforts. On s’en va vers quelque chose de très bien. Un outil comme celui-ci témoigne du fait que le client est au cœur des soins», ajoute Jean-François Sénéchal, directeur adjoint à la direction des services professionnels au CSSS de la Côte de Gaspé.

1 commentaire

Diane Blais a écrit le 3 juillet 2013

Bravo, mille fois bravo. Il était temps que l'on pense à cette clientèle qui est trop souvent laissée à elle-même. Félicitations à ou aux personnes qui ont eu cette idée de génie.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.