Affaires policières et juridiques

Une femme se barricade dans sa résidence à Maria

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le 2e rang a été fermé pendant plus de trois heures jeudi entre les routes Lapointe et Francis Cyr.

Le 2e rang a été fermé pendant plus de trois heures jeudi entre les routes Lapointe et Francis Cyr. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Une femme de 45 ans en détresse psychologique a tenu les policiers en haleine pendant plus de trois heures, jeudi, en se barricadant dans sa résidence du 2e rang à Maria.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont été appelés à se rendre sur les lieux vers 10 h après avoir reçu un appel les informant de l’état psychologique de la femme. Des agents provenant de trois différents postes de la SQ ont été sollicités pour cette opération.

Avant d’intervenir, les policiers savaient que six armes enregistrées se trouvaient dans cette demeure. Un important périmètre de sécurité a rapidement été installé autour de la maison, forçant ainsi la fermeture du 2e rang entre les routes Lapointe et Francis Cyr, ainsi que l’évacuation de deux résidences.

À la première approche des policiers, la femme en crise a tiré un coup de feu dans les airs, mais personne n’a été blessé et aucun policier n’a été menacé, rapporte le porte-parole de la SQ Claude Doiron. «Nous avons par la suite entamé une négociation avec la dame», a-t-il informé.

Un agent de la SQ a alors été désigné comme négociateur et, à la suite d’une longue discussion, vers 13h45, la femme s’est finalement rendue sans riposter.

Elle a par la suite été conduite par ambulance à l’hôpital de Maria pour y recevoir des soins.

Le porte-parole de la SQ a indiqué qu’une enquête est en cours pour déterminer si des accusations seront portées contre la femme.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.