Affaires policières et juridiques

Une dernière année très active pour la Sûreté du Québec

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le commandant du district Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, l'inspecteur-chef, Pierre Pinel.

Le commandant du district Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, l'inspecteur-chef, Pierre Pinel. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Plus de victimes sur la route, plus de saisies de toutes sortes, le bilan de la Sûreté du Québec (SQ), district Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a été fort chargé au cours de la dernière année 2012-2013.

Pour la période comprise entre le 1er avril 2012 et le 31 mars 2013, la SQ dénombre deux collisions mortelles supplémentaires sur le réseau routier comparativement à la période correspondante l'an dernier, pour un total de 25 victimes. Si on ajoute les collisions survenues hors route, le total passe de 30 à 33 victimes pour la dernière année.

Cependant, on compte moins d'accidents avec blessés, qui sont passés de 30 à 24, en baisse de six.

«On a un travail à faire pour tenter de diminuer le nombre d'accidents», indique le commandant du district, l’inspecteur-chef, Pierre Pinel.

Les interventions sur les pistes de motoneiges et de quads ont passablement diminué. On comptait 672 infractions en 2011-2012 contre 471 l'an dernier. «On attribue cette diminution avec la saison de motoneige qui a été en dents de scie. Il y a des sentiers qui n'ont même pas été ouverts au cours de la dernière année», précise le commandant.

Par ailleurs, le nombre de contraventions est en diminution en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. La SQ avait émis 18 298 billets en 2011-2012, contre 17 308 au cours de la dernière année écoulée.

Même chose au niveau des conduites avec les capacités affaiblies qui sont passées de 420 à 405 l'an dernier.

«La vitesse et les capacités affaiblies sont les principales causes d'accident. Un facteur contributif : la ceinture de sécurité. Si les gens portaient tous leur ceinture de sécurité, lors d'accident… Il y en a qui décède parce qu'éjecté de leur véhicule», explique le commandant.

L'an dernier 2731 constats ont été remis pour des gens qui omettaient de porter leur ceinture, en forte croissance de 34%,par rapport à l'année précédente pour l'ensemble du district.

Scène criminelle

La criminalité est en baisse de 3,2% dans l'Est-du-Québec, alors que la SQ a ouvert 13 339 dossiers d'enquêtes.

Un dossier a retenu l'attention : la série d'incendies survenue fin mars et début avril 2012 à Sainte-Anne-des-Monts. Quatre incendies avaient été allumés, causant pour plus de 150 000 $ de dommages. Les locaux de la MRC de La Haute-Gaspésie avaient été incendiés à deux reprises.

Un suspect, Julien Harrisson, a fait face à des chefs d'accusation pour incendies criminels et a été condamné à 29 mois de prison en septembre dernier.

«En mettant en commun toutes les ressources, on a été capable d'arrêter l'individu une dizaine de jours plus tard. Ça a ramené le sentiment de sécurité au sein de la population», dit le lieutenant Gino Tremblay.

Il y a eu une croissance de crimes contre la personne. Ainsi, 2982 interventions ont été réalisées l'an dernier, en hausse de 85 par rapport à l'année précédente. Cette augmentation serait due en partie aux cas d'agressions sexuelles qui sont davantage dénoncés.

Cependant, les crimes contre la propriété ont diminué de 6,3%, à 4789. Les dossiers d'introduction par effraction et de vols simples ont connu une chute marquée.

En matière de stupéfiants, 832 dossiers ont été enquêtés. Le nombre de dossiers de trafic a augmenté de 40 pour s'établir à 180. Cependant, ceux de possession ont diminué de 10,8%. La SQ a saisi 5404 plants et 396 kilos de marijuana au cours de la dernière année.

Tabac et alcool

La SQ a ouvert 102 dossiers pour l'ensemble du district au cours de la dernière année. Quelque 5199 cartouches de cigarettes et 7814 paquets de 200 grammes de tabac ont été saisis. Pour le tabac en vrac, c'est plus du double que la quantité saisie en 2011-2012.

Et 304 tenanciers de bars ont été visités l'an dernier alors que 27,1% d'entre eux ont été en infraction pour avoir détenu de l'alcool sans avoir acquitté les taxes.

Prévention

La prévention sera accentuée auprès des jeunes pour éviter la délinquance. Ce sera une des priorités au cours de la prochaine année.

«Dans toutes les MRC de mon district, les élus m'ont demandé d'intervenir auprès des jeunes. Les élus veulent que les jeunes deviennent de bons citoyens. On va intervenir dans le milieu de vie des jeunes», indique le commandant Pinel.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.