Gastronomie

Une blanche pour se reposer

Par Gilles Gagné, journaliste, graffici.ca
Dans l’ordre habituel, les propriétaires du Malbord, Thierry Lafargue, Caroline L’Archevêque et Félix Labrecque.

Dans l’ordre habituel, les propriétaires du Malbord, Thierry Lafargue, Caroline L’Archevêque et Félix Labrecque. Photo : Johanne Fournier

SAINTE-ANNE-DES-MONTS, décembre 2017 – Les Gaspésiens auront plus d'occasions que jamais de boire « local » lors de leurs réjouissances de fin d'année. La région compte maintenant six microbrasseries et deux distilleries, en plus de producteurs d'alcools de fruits, de vin et d'hydromel. GRAFFICI vous les présente dans les prochains jours, sur le web et dans le journal. Aujourd'hui, le Voile de la mariée, une blanche du Malbord, à Sainte-Anne-des-Monts.

GRAFFICI a demandé aux artisans de décrire une de leurs boissons typiquement gaspésienne et de dire à qui ils aimeraient la faire goûter.

Félix Labrecque, l’un des trois actionnaires de la microbrasserie Malbord, aime bien les 11 recettes de bières que l’entreprise a brassées depuis sa fondation en 2015. Il a toutefois un faible pour le Voile de la mariée, une blanche contenant du chanvre cultivé à Capucins. Un chanvre qui passe, comme l’avoine, par les meules de la Minoterie des anciens, de Sainte-Anne-des-Monts. « C’est une recette classique, avec une légère touche d’agrumes et de coriandre. Les graines de chanvre sont grillées et apportent une rondeur, un petit goût boisé et grillé », décrit-il.

Pour qui?

Félix Labrecque pense à une pause avec un collègue très occupé, comme lui. « Je la prendrais avec mon ami, le brasseur Thierry Lafargue. »

-30-

À lire aussi :

Des champignons dans mon gin

Le gin de la Société secrète, à Cap-d’Espoir

Le vin de rhubarbe des Bourdages

L’hydromel aux cerises à grappes de John Forest

 

 

 

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.