Développement économique et exportation, Éolien

Une « année moyenne » pour le CLD d’Avignon

Par Gilles Gagné, journaliste, graffici.ca
François Morin, d'Innergex, a été invité par le CLD à présenter le projet éolien d'Escuminac, qui générera 13 millions $ en redevances pour la MRC d'Avignon en 20 ans.

François Morin, d'Innergex, a été invité par le CLD à présenter le projet éolien d'Escuminac, qui générera 13 millions $ en redevances pour la MRC d'Avignon en 20 ans. Photo : Gilles Gagné

CARLETON-SUR-MER – Le Centre local de développement de la MRC d’Avignon a connu une « année moyenne » en 2013, en vertu d’investissements de 368 893 $ dans les entreprises, une très légère hausse par rapport à 2012, mais en nette baisse en comparaison aux 600 000 $ du sommet de 2010.

Au total, ces entreprises ont reçu des subventions de 137 893 $ et des prêts de 231 000 $. Vingt-deux entreprises ont reçu un prêt ou une subvention. En ajoutant les sommes injectées par les entreprises, incluant les prêts venant d’institutions financières, les projets supportés par le CLD d’Avignon ont généré des investissements de 1 944 638 $, et de 2,4 M$ si on ajoute les interventions techniques de l’organisme.
 
Un montant de 55 191 $ dans des initiatives touchant les collectivités et 436 713 $ injectés par le programme Pacte rural s’ajoutent aux interventions du CLD. Sa directrice Élaine Bernier retient des signes encourageants de 2013, malgré une « année moyenne ».
 
« On constate que 26 % de nos interventions ont été réalisées auprès d’entreprises en démarrage. Une autre tranche de 17 % de nos interventions est allée à des achats d’entreprises par la relève, donc par des jeunes. Ce sont de très bons signes », précise Mme Bernier.
 
Les projets appuyés par le CLD ont débouché sur la création de 24 nouveaux emplois et en ont consolidé 44 autres.
 
En ce qui a trait au Pacte rural, qui vient de passer dans le giron de l’administration de la MRC d’Avignon alors qu’il était géré par le CLD jusqu’en 2013, il a soutenu 31 projets, et les 436 713 $ injectés ont servi de levier pour des investissements totaux de 2,3 M$. Trente-quatre emplois ont été créés ou consolidés.
 
« Avec le SANA (Service d’accueil aux nouveaux arrivants), on a accompagné 30 nouveaux citoyens », note aussi Élaine Bernier. Le SANA passe également dans le giron de l’administration de la MRC d’Avignon.
 
Innergex représentée à la rencontre du CLD

Lors de la présentation du bilan de ses activités, mardi, le CLD d’Avignon a reçu François Morin, conseiller principal aux affaires publiques à Innergex, la firme choisie comme partenaire par les Micmacs de la Gaspésie à l’occasion du projet de parc éolien du territoire non organisé de Rivière-Nouvelle, dans l’arrière-pays d’Escuminac.
 
M. Morin a précisé que des travaux préliminaires, principalement de construction ou d’élargissement de routes, seront réalisés en 2014, avant deux années intenses de construction. Il s’agit d’une initiative de 330 M$ dont la puissance installée s’établira à 150 mégawatts.
 
« De ce montant, il y aura 100 M$ en travaux sur place », note M. Morin, précisant que le reste des 330 M$ sera composé d’achats d’équipements. Environ 300 personnes travailleront sur le chantier. Le parc doit être fonctionnel le 1er décembre 2016.
 
Une partie des équipements viendront de la « zone désignée », à savoir la région administrative de la Gaspésie et des Îles, de même que de la MRC de Matane.
 
« C’est garanti qu’il y aura des retombées en Gaspésie. Quel fabricant sera choisi? Ça dépend du choix du turbinier », précise M. Morin, quand on lui demande quelles entreprises établies dans la zone désignée sont susceptibles d’obtenir des contrats de fourniture de composantes.
 
Le choix du turbinier sera fait « au cours de l’été » par Innergex. En ce qui a trait aux travaux d’excavation, de nivelage, de déboisement et de construction, ils reviendront à un entrepreneur général et à des sous-traitants qui seront choisis dans le courant de l’été et à l’automne. « À compétences égales, on demande à nos entrepreneurs de choisir des sous-traitants de la région », dit aussi M. Morin.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.