Politique

Ultime débat des candidats dans Bonaventure

Par La rédaction, graffici.ca
Ne manquez pas l'ultime débat des candidats jeudi à 11h45, sur place, en webdiffusion sur GRAFFICI.CA ou à la radio de Radio CHNC, 99,1 Carleton et 107,1 New Carlisle.

Ne manquez pas l'ultime débat des candidats jeudi à 11h45, sur place, en webdiffusion sur GRAFFICI.CA ou à la radio de Radio CHNC, 99,1 Carleton et 107,1 New Carlisle. Photo : Julie Delisle

À cinq jours du scrutin du 5 décembre, les six candidats  à l’élection partielle dans Bonaventure se préparent à un ultime débat qui se tiendra jeudi à Bonaventure.

Le débat CHNC-GRAFFICI.CA se tiendra au Centre Bonaventure à Bonaventure le jeudi 1er décembre dès 11h45.

Plus de détails.

Alors que le premier ministre du Québec, Jean Charest et la chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, seront dans la région dans les prochains jours pour appuyer leurs candidats dans cette fin de course, on peut croire que l'enjeu de cette élection revêt une importance particulière ou du moins symbolique.

Le libéral Damien Arsenault préservera-t-il jusqu'à la fin son avance d'une quinzaine de points de pourcentage dans les intentions de vote comme l'indiquait le sondage Segma-GRAFFICI.CA/CIEU- FM en début de semaine ?

Les péquistes réussiront-ils à «faire sortir le vote» pour rattraper le meneur ?

Les solidaires feront-ils aussi bonne figure que dans l'enquête avec 9 % des intentions ?

Assisterons-nous lors du débat à des revirements de situation ? Quelle performance donneront le vert, l'adéquiste et le candidat indépendant ?

Soyez au rendez-vous à 11h45, sur place, en webdiffusion sur GRAFFICI.CA ou à la radio de Radio CHNC, 99,1 Carleton et 107,1 New Carlisle.

2 commentaires

Jacinthe leblanc a écrit le 1 décembre 2011

La taxe santé imposée aux québécoisEs s,applique à partir d'un revenu de $14 400. Ce qui est d'autant plus inacceptable, car beaucoup de personnes au dessous du seuil de pauvreté devront payer autant que les riches. Liberons-nous des libéraux, c'est urgent

Michel Goudreau a écrit le 1 décembre 2011

Je suis abasourdi d'entendre le candidat du Parti Québécois dire que l'opposition de la population n'a pas eu d'effet pour stopper le projet d'exploration d'uranium à Pointe-à-la-Croix. Le prix de l'uranium est plus élevé aujourd'hui qu'il y a trois ans et sa logique ne tient tout simplement pas. Pourquoi son parti refuse t-til d'appuyer officiellement pour un moratoire sur l'uranium au Québec? À cause du député PQ du nord Québécois? Michel Goudreau

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.