Affaires policières et juridiques

Triste fin pour un pêcheur sportif de Montréal

Par Gilles Gagné, journaliste, graffici.ca
Le corps a été retrouvé vers 15 h par des plaisanciers, à environ cinq kilomètres de l’endroit où il avait disparu.

Le corps a été retrouvé vers 15 h par des plaisanciers, à environ cinq kilomètres de l’endroit où il avait disparu. Photo : Magali Deslauriers

CARLETON-SUR-MER – Un homme de 64 ans de Montréal a perdu la vie ce matin quand il s’est noyé en pêchant à gué dans le goulet de Carleton, cet étroit passage entre les deux bancs de sable formant le barachois.

Quelques témoins ont assisté impuissants à la scène, dont la fille de la victime. Il a probablement été déséquilibré par la pente forte menant au milieu du goulet, et l’eau s’est engouffrée dans les bottes hautes qu’il portait. Il n’était pas muni d’une veste de sauvetage.

« La marée était descendante et elle peut être forte à cet endroit. Est-ce la témérité? Est-ce un malaise? Ça reste à déterminer », signale Nathalie Girard, porte-parole de la Sûreté du Québec.

L’alerte aux policiers a été donnée à 9 h 20, suite à une tentative infructueuse de la fille de la victime de lui venir en aide. Elle a notamment réussi à lui retirer ses bottes de pêche et sa perche. Le sexagénaire a toutefois été emporté par le courant. « Des témoins l’ont vu disparaître », ajoute Nathalie Girard.

La fille de la victime a couru jusqu’à la marina, distante de plusieurs centaines de mètres, afin de demander de l’aide et une demi-douzaine de bateaux de la Garde côtière auxiliaire, menés par des bénévoles, sont immédiatement sortis de la marina pour démarrer les recherches. Les pompiers, d’autres bénévoles, les policiers et les ambulanciers ont immédiatement suivi.

Il a toutefois fallu attendre peu avant 15 h avant que le corps soit retrouvé, par des plaisanciers, à environ cinq kilomètres de l’endroit où il avait disparu.

« Il a été identifié formellement par la famille. L’enquête déterminera si c’est un cas de noyade ou s’il a été saisi d’un malaise », précise l’agente Girard.

 

Un mort retrouvé sur les plateaux

D’autre part, l’homme de 76 ans manquant à l’appel depuis dimanche, et domicilié à Saint-François, sur les Plateaux de Matapédia, a été retrouvé sans vie par les policiers, vers 8 h ce matin, près de l’endroit où il cueillait des noisettes, dans les parages du rang Saint-Jean. Il n’avait pas été vu depuis une semaine mais son absence n’avait été remarquée que dimanche. Il avait des ennuis de santé. Une autopsie a été demandée pour identification formelle.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.