Sport

La Traversée de la Gaspésie à vélo aura lieu en juillet

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
125 cyclistes sont attendus pour la première édition de la grande Traversée de la Gaspésie à vélo, qui se tiendra du 7 au 14 juillet.

125 cyclistes sont attendus pour la première édition de la grande Traversée de la Gaspésie à vélo, qui se tiendra du 7 au 14 juillet. Photo : Gracieuseté

Après avoir été annoncée l’an dernier, puis reportée, la grande Traversée de la Gaspésie (TDLG) à vélo se tiendra bel et bien cet été. Quelque 125 cyclistes sont attendus pour cette première édition qui aura lieu du 7 au 14 juillet.

Les porte-parole de l’événement sont les comédiens Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau, qui enfourcheront leur bicyclette pour prendre part au périple. La TDLG à vélo propose un tour complet de la péninsule. Le parcours prévoit tout autant de longer la mer que de traverser les montagnes.

Le trajet

L’activité débutera le 7 juillet par un repas festif où les participants auront l’occasion de faire connaissance. Le lendemain matin, les cyclistes s’élanceront en partant de Gaspé, en direction de Percé, pour y passer la nuit. Par la suite, ils seront invités à rouler vers Bonaventure, le parc de la Gaspésie, Sainte-Anne-des-Monts et Petite-Vallée. Ils finaliseront leur boucle à Gaspé le 13 juillet.

«Nous offrons aux participants un parcours routier qui borde la mer en grande majorité et qui traverse les montagnes du parc national de la Gaspésie: un paysage de vagues et d’embruns, d’oiseaux marins et de villages pittoresques, décrit la présidente de l’organisation, Claudine Roy. Nous avons choisi ce parcours parce qu’il est simplement magnifique, typique de la Gaspésie!»

Les sportifs parcourront de 90 à 100 km par jour, à l’exception d’une journée où ils auront une randonnée de 40 km. Un tronçon pouvant aller jusqu’à 40 km additionnels sera offert aux plus rapides.

Encadrement sécuritaire

Encadrés par une équipe faisant partie de l’organisation, les cyclistes pédaleront à leur rythme, sans qu’il ne leur soit nécessaire de suivre un peloton. Par sécurité et pour indiquer la présence des cyclistes aux utilisateurs de la route, un véhicule balisé fermera le convoi. Des motocyclistes encercleront le groupe. Des cyclistes formés seront également en mesure d’intervenir au besoin.

«Plusieurs travaux routiers ont été réalisés au fil des ans, permettant d’agrandir les accotements et, bien souvent, de les asphalter, précise Mme Roy. Pour un cycliste, pédaler la Gaspésie dans le cadre d’un événement tel que la TDLG à vélo, c’est s’offrir un plaisir immense dans un cadre tout à fait sécuritaire.»

Outre l’encadrement, les organisateurs prévoiront des raccompagnements motorisés et un atelier mécanique mobile en cas de problèmes techniques. Aussi, il sera possible, pour un participant, de terminer son périple avant le fil d’arrivée quotidien. «La TDLG, c’est un événement sportif, une occasion de se dépasser, mais ce sont aussi des vacances où chacun trace ses propres limites», indique la chargée de projet de la TDLG, Hélène Francoeur.

Cet événement estival est la version à bicyclette de la grande Traversée de la Gaspésie en ski de fond, qui a célébré cet hiver son dixième anniversaire. Comme pour son pendant hivernal, la version à vélo mettra à l’avant-scène les produits du terroir gaspésien, une animation aux couleurs locales et des rencontres avec les habitants des lieux, tout cela dans une ambiance que l’on promet festive.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.