Santé, services sociaux et communautaire

Travaux au CH de Gaspé : une nouvelle façon de faire

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La directrice du Centre de santé et de services sociaux de la Côte-de-Gaspé, Johanne Méthot.

La directrice du Centre de santé et de services sociaux de la Côte-de-Gaspé, Johanne Méthot. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Les travaux de rénovation de 14 millions de dollars à venir au Centre hospitalier de Gaspé se feront sous une nouvelle formule, une première au Québec.

« Historiquement, il y avait un processus complexe. Souvent, on commençait notre démarche et avant d’arriver aux plans, ça prenait des années et avant d’arriver aux travaux, ça prenait encore des années », explique la directrice générale du Centre de santé et de services sociaux de la Côte-de-Gaspé, Johanne Méthot.

Le projet
Les travaux visent à moderniser l’urgence, le bloc opératoire et l’unité de soins intensifs. Ils consistent à aménager six salles de consultation et six civières dont une de choc à l’urgence et une unité de soins intensifs à proximité de l’urgence. Il vise aussi la construction d’un bloc opératoire qui comptera deux salles d’opération. Enfin, 15 civières seront destinées à la médecine de jour et aux chirurgies d’un jour.

« On règle tous les aspects techniques et cliniques avant de faire les plans. C’est nouveau au ministère », souligne la directrice.
Tout l’aspect clinique est réglé. « C’est de définir les besoins selon l’établissement, la région et la population à desservir. Il y a toute une analyse par exemple au niveau du bloc opératoire : notre achalandage par rapport à la population… C’est à ce moment que les besoins sont définis afin de déterminer le nombre de salles d’opérations majeures, le nombre de civières à l’urgence. Avant, c’était fait en cours de processus. Maintenant, c’est fait à l’avance », indique Mme Méthot.
Préparation des plans
Tout est précis au moment d’aller en appel d’offres. « Ceci permet de mieux organiser les travaux. C’est une nouvelle démarche que le ministère a entreprise et j’y crois beaucoup », souligne la directrice de l’établissement.
Une rencontre sur l’aspect technique doit se tenir au début d’octobre. Selon Mme Méthot, la conception des plans préliminaires devrait ce faire en octobre ou novembre.
« C’est un dossier qui avance très bien. On est satisfait à ce moment-ci,» souligne Mme Méthot, ajoutant que le processus est lancé depuis le 22 avril dernier.
Selon elle, avec un projet mieux défini, ceci pourrait permettre d’éviter d’avoir des mauvaises surprises lorsque viendra le moment de lancer les appels d’offres.
Mme Méthot s’est assurée auprès de l’Agence de la santé et des services sociaux Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine que l’argent était réservé afin de réaliser le projet.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.