Développement économique et exportation

Transport de pales d’éoliennes par rail : test réussi

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Des pales d'éoliennes pourraient être transportées par rail très prochaichement à partir de la Gaspésie.

Des pales d'éoliennes pourraient être transportées par rail très prochaichement à partir de la Gaspésie. Photo : Nelson Sergerie

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) a testé avec succès dimanche le transport d’une pale d’éolienne dans le tunnel ferroviaire de Port-Daniel-Gascons.

Après avoir réussi à intégrer une pale de huit tonnes et mesurant plus de 45 mètres à un wagon de train de 29 mètres la semaine dernière, la SCFG souhaitait s’assurer que l’imposante structure puisse circuler dans le tunnel.
 
Le test, qui a duré plus de trois heures dimanche matin, consistait à faire circuler le wagon à partir de New Richmond jusqu’à la sortie du tunnel de Port-Daniel-Gascons. «On n’a pas beaucoup de marge de manœuvre, mais après les tests, on est convaincus hors de tout doute que la pale peut passer dans le tunnel», informe le directeur général de la SCFG, Olivier Demers, ajoutant que l’expérience a aussi permis de s’assurer que le transport sur le rail peut se faire de façon sécuritaire.
 
Prochaines étapes
 
Maintenant que cette démonstration est faite, il reste encore plusieurs étapes à franchir avant que la SCFG puisse offrir le service de transport de composantes éoliennes par rail aux fabricants LM Windpower de Gaspé et Fabrication Delta de New Richmond. «Nous devons maintenant nous assurer que les wagons qui seront construits sont identiques à notre prototype», précise M. Demers.
 
Ce dernier a été fabriqué par la firme de New Richmond, Gaspésie Diesel, et la SCFG souhaite lancer un appel d’offres pour en obtenir 11 autres.
 
De nombreux avantages
 
À l’heure où de nombreux projets éoliens voient le jour à l’extérieur de la Gaspésie, le transport de composantes éoliennes par rail prend tout son sens, estime M. Demers.
 
Si les entreprises de la région souhaitent exporter leurs produits aux États-Unis, par exemple, elles devront trouver des moyens afin de réduire leurs coûts de transport pour demeurer concurrentielles. «Ça fait partie de notre argumentaire auprès de l’industrie. On souhaite que le prix de transport par rail soit comparable ou moins élevé que le prix de transport par camion», informe le directeur.
 
Au cours des prochaines semaines, la SCFG prévoit rencontrer les représentants de l’industrie pour leur faire part des résultats du test et pour les convaincre d’utiliser ce mode de transport en situation réelle.

À lire aussi

Pales d'éolienne : tout est en place pour le transport par rail

1 commentaire

Orbie a écrit le 29 juin 2012

Heureuse de faire mentir ma caricature ;o) Bravo de développer le train comme moyen de transport alternatif !!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.