La Transat Québec Saint-Malo se prépare

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Voile internationale Québec est l’organisme qui chapeaute cet événement.

Voile internationale Québec est l’organisme qui chapeaute cet événement. Photo : Xavier Dachez

La 8e édition de la Transat Québec Saint-Malo promet d’être grandiose tant pour les navigateurs que pour les populations côtières.

Le coup de départ sera donné au port de Québec le 22 juillet à 11 h. Plus d'une vingtaine de skippers parcourront l’équivalent de 5635 kilomètres pendant ce périple qui comporte trois défis majeurs, souligne le président de Voile internationale Québec, Sylvain Gagné. «Il y a le fleuve Saint-Laurent connu pour ses difficultés de navigation. Il y a la traversée de l'Atlantique avec sa route du nord où l'on retrouve de la glace et il y a la manche qui est un autre plan d'eau avec ses difficultés».

Une formule appelée «6 villes, 6 bouées» est proposée cette année. Ce circuit est conçu spécialement pour le grand public. Il consiste en un passage près de six communautés riveraines de l’Est-du-Québec.

Ainsi, à La Malbaie, le passage des voiliers, monocoques et autres trimarans est prévu le 22 juillet à 20 h, soit neuf heures après le départ. À Rimouski, ce sera le 23 juillet aux alentours de 10 h. À Matane les bateaux passeront la bouée deux heures plus tard. À Sainte-Annes-des-Monts, ce sera à 19 h. À Gaspé les voiliers sont attendus le 24 juillet vers 15 h et deux heures plus tard à Percé. Six bourses de 3000 $ seront d’ailleurs remises aux premiers bateaux qui franchiront  les bouées.

De grands marins

Plus d'une vingtaine de skippers s'y sont déjà inscrits, dont Georges Leblanc (et son «Océan Phénix» de 65 pieds) et Éric Tabardel.  

Les marins proviennent du Québec, de la Belgique, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de la France. Depuis sa première édition en 1984, année des célébrations des 450 ans du premier voyage du navigateur malouin Jacques Cartier à Québec, la Transat Québec Saint-Malo réunit aux quatre ans les meilleurs coureurs océaniques professionnels de voiliers monocoques et multicoques.

2 commentaires

jean claude renaud a écrit le 31 décembre 2015

Je propose ma candidature a cette course, je trouve le projet super intéressant. Vous ne le regretterez pas, je suis dévoué et aventurié, je n'ai pas peur des hauteurs ni du froid alors si vous etes interessé, vous pouvez m'appeller.

jean claude renaud a écrit le 31 décembre 2015

Je propose ma candidature a cette course, je trouve le projet super intéressant. Vous ne le regretterez pas, je suis dévoué et aventurié, je n'ai pas peur des hauteurs ni du froid alors si vous etes interessé, vous pouvez m'appeller.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.