Affaires policières et juridiques

Traitement du dossier Marjorie Raymond : un journaliste fait face à la justice

Par ,
Un journaliste du FM 93 à Québec fait face à la justice pour avoir faussement prétendu être un agent de la paix.

Un journaliste du FM 93 à Québec fait face à la justice pour avoir faussement prétendu être un agent de la paix. Photo : Istock

Un journaliste du FM 93 à Québec fait face à la justice pour avoir faussement prétendu être un agent de la paix.

Toute cette affaire survient le 30 novembre, deux jours après le suicide de la jeune Marjorie Raymond, 15 ans, à Sainte-Anne-des Monts.

En pleine tempête médiatique après que l’adolescente ait mis fin à ses jours pour que cesse l’intimidation dont elle se disait victime à l’école, Carl Langelier, 41 ans, a réussi à contacter la mère de celle qui était pointée du doigt comme étant responsable de la mort de la jeune Raymond.

Selon la preuve, l’accusé s’est fait passer pour un enquêteur de la Sûreté du Québec pour obtenir des confidences de cette dernière de même que de sa fille. La conversation a été enregistrée à l’insu des plaignantes et des extraits ont été diffusés le matin même à l’émission Bouchard en parle.

Langelier n’était pas présent lundi après-midi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts pour répondre de ses actes représenté par son procureur, Me Serge Goulet.

L’individu revient devant le Tribunal le 14 mai prochain. La peine maximale pour ce type d’infraction est de 5 ans.

1 commentaire

Jacques Bujold a écrit le 17 avril 2012

Je souhaite, s'il est reconnu coupable bien-sûr, qu'il reçoive la peine maximale de 5 ans...pour donner l'exemple...incroyable, dans une situation d'intimidation et de harcèlement, aller aussi bas pour exercer son métier de journaliste et extirper de l'information. Et tout çà...pour les cotes d'écoutes...pour les ''cue'' pour l'argent...ignoble...je ne suis pas là pour le juger, mais je suis déçu de voir où nous en sommes rendu avec nos valeurs de respect de l'humain et de sa dignité...déjà que ces gens-là vivent une situation difficile, qu'ils devront à cause d'une action ''réfléchie'' aller à la cour, être interrogé comme témoin, etc...Je dis ''réfléchie'' c'est parce qu'il plaidera sûrement avec l'argument du geste ''Irréfléchie tout en présentant ses excuses. Moi, je répète...''réfléchi''...parce qu'il connaissait l'impact médiatique car c'est cela qu'ils cherchent toujours les journalistes,,,''Faire la nouvelle''...heureusement qu'il y a des professionnels parmi eux. Ma question: pourquoi encore FM.93...culture d'entreprise???

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.