Train Océan de Via Rail : l’horaire réduit entre en vigueur

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le train Océan, reliant Montréal à Halifax, voyagera désormais trois fois par semaine, plutôt que six.

Le train Océan, reliant Montréal à Halifax, voyagera désormais trois fois par semaine, plutôt que six. Photo : Image tirée de YouTube

Le nouvel horaire du train de passagers Via Rail entre Halifax et Montréal, qui prévoit une réduction de moitié de la fréquence du service, entre en vigueur cette semaine. 

Le train Océan effectuera désormais trois voyages allers-retours par semaine au lieu de six. Le transporteur avait déjà annoncé la réduction du service, mais la décision devait s’appliquer au début du mois de novembre.  

C’est finalement à partir du 25 octobre pour le train en direction d’Halifax et du 27 octobre pour le train en direction de Montréal que les changements s’appliquent. Le train partira de Montréal les dimanches, les mercredis et les vendredis. Il voyagera à partir d’Halifax les dimanches, les mardis et les vendredis.

Ces modifications toucheront nécessairement les passagers de la Gaspésie étant donné que de nombreux Gaspésiens prennent le train Océan à Campbellton ou à Matapédia, car il était jusqu’à présent plus fréquent que le train Chaleur.

Par voie de communiqué, le transporteur justifie cette décision «en raison du déclin continu de l’achalandage» à bord du train Océan. Selon Via Rail, le nombre de passagers qui ont utilisé ce service est passé de 250 000 à 134 000 annuellement au cours des 15 dernières années. «Notre devoir de bien gérer l’argent des contribuables canadiens nous force à prendre ces décisions difficiles», est-il écrit dans le communiqué.  

Cette décision a été très mal reçue par l’opposition officielle à Ottawa. Le député néo-démocrate de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, estime qu’il s’agit d’un épisode «triste» pour l’Est-du-Québec et les Maritimes. «On nous a diminué le service il y a plusieurs années en Gaspésie, mais au moins on avait un service plus fréquent à Campbellton. Dorénavant, même ça, on le perd», a réagi le député.

Les élus du Nouveau-Brunswick sont par ailleurs inquiets des impacts de la réduction du service sur l’économique du Nord de la province. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs rencontré des représentants de Via Rail, lundi dernier à Bathurst, pour leur faire part de leurs préoccupations. 

À lire aussi

Le NPD demande à Via Rail de préciser ses intentions

Via Rail : la possible disparition des wagons-lits inquiète

Via Rail en Gaspésie: l'avenir demeure encore incertain

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.