Tourisme, Transport, Développement économique et exportation

Le train l'Amiral bonifie considérablement son offre

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La coordonnatrice du train Amiral, Laurie Denis, le président de la SCFG, Éric Dubé et le directeur général de la Société, Olivier Demers.

La coordonnatrice du train Amiral, Laurie Denis, le président de la SCFG, Éric Dubé et le directeur général de la Société, Olivier Demers. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – En triplant le nombre de sorties pour sa deuxième année d'opération, le train touristique L'Amiral proposera des trains thématiques pour attirer davantage de clientèle.

L'Amiral amorcera sa saison avec un voyage thématique sur la Saint-Jean-Baptiste, de Carleton-sur-Mer à Bonaventure, le 22 juin pour s'amener à Gaspé le 12 juillet pour le début des excursions sur la pointe.
Des partenariats ont été conclus avec le Festi-Plage de Cap-d'Espoir, le festival Musique du bout du monde de Gaspé et le festival cycliste Bouette et bitume de Gaspé afin d'offrir des voyages pour se rendre à ces événements.

« On est très satisfaits. Ça contribue à faire une valeur ajoutée aux événements tant de notre côté que du côté des événements. On est ouvert à développer d'autres partenariats », indique la coordonnatrice du train touristique, Laurie Denis.

L'année se terminera avec le voyage familial de Noël, dont les dates sont à déterminer.

Des discussions sont en cours avec Escale Gaspésie afin d'offrir le train touristique aux croisiéristes. « On voit que l'intérêt est là. Les croisiéristes veulent prendre le train, du côté des grossistes aussi. Si on peut en vendre six, on serait très content. On travaille très fort », indique Mme Denis.

Commercialisation

L'Amiral se paie une campagne nationale de séduction afin d'attirer des touristes de l'extérieur de la région, en partenariat avec l'Association touristique régionale de la Gaspésie. Des capsules de 30 secondes seront diffusées dans des médias nationaux à compter du 21 avril.

« On veut les faire venir en Gaspésie [les touristes] pour leur faire vivre l'expérience Amiral. On travaille avec Québec maritime pour faire une sortie hors Québec. On peut penser à l'Ontario, le Nouveau-Brunswick et l'Europe. Ce sont tous de nouveaux marchés qu'on ne visait pas l'an dernier. On est confiant », indique Mme Denis.

Bilan 2013

L'an dernier, 735 passagers sont montés à bord dans l'une des cinq sorties offertes. À cela se sont ajoutées deux autres sorties avec Escale Gaspésie pour les croisiéristes. Ainsi, 329 personnes supplémentaires avaient bénéficié du train touristique. Les revenus ont totalisé 80 000 $ avec sept voyages.

Cette année, l'objectif est d'amasser 320 000 $ en revenus. Le taux d'occupation afin d'atteindre le seuil de rentabilité est d'environ 60 %.
« Le train touristique se positionne de plus en plus comme une icône pour l'industrie touristique. C'est un bel exemple de diversification des activités de la Société du chemin de fer de la Gaspésie tout en maximisant les retombées », indique le nouveau président de la SCFG, le maire de New Richmond, Éric Dubé.

1 commentaire

rachel bériault a écrit le 20 avril 2014

J'encourage la Société de chemin de fer de la Gaspésie d'offrir ce service touristique. De faire des sorties thématiques sur le train sont une excellente idée. Il y a beaucoup d'histoire dans la baie des chaleurs à raconter, a développer ne serait ce que de faire connaître le site historique de Paspébiac par exemple. Chaque village a surement une histoire à raconter. Bon succès au train touristique.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.