Tourisme

Tourisme : baisse dans Rocher-Percé

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Des touristes visitant le quai de Percé l’été dernier.

Des touristes visitant le quai de Percé l’été dernier. Photo : Nelson Sergerie

PERCÉ – La fréquentation touristique aurait connu une diminution dans la MRC du Rocher-Percé, selon une première évaluation effectuée par l’Office du tourisme de Rocher-Percé.

« Ce n’est pas une grosse surprise. Des membres sont assez satisfaits. Mais le mois de septembre a été plus faible que l’an dernier », explique la directrice, Émilie Desbois.

Il faut dire qu’en septembre 2012, le tournage du film La maison du pêcheur avait créé beaucoup d’activités autour de Percé.

Chandler semble se tirer mieux d’affaires : « On constate une hausse liée à la création du Circuit des bâtisseurs », souligne Mme Desbois.

Il est difficile pour elle de mettre un chiffre sur la diminution appréhendée. Elle attend le rapport officiel de l’Association touristique régionale de la Gaspésie. « C’est dur à chiffrer au niveau de la diminution. C’est certain que c’est une baisse. Le contexte économique et l’engouement pour la côte est américaine en raison de la force du dollar canadien expliquent cette diminution », analyse Mme Desbois.

L’espace Suzanne-Guité, situé près du quai, a connu une augmentation de l’achalandage. La fréquentation est passée de 25 000 personnes l’an dernier à 28 000 visiteurs cette année.

Confiance pour l’avenir

Malgré tout, Office du tourisme de Rocher-Percé garde espoir avec le développement de plusieurs produits : « Le renouvellement de l’offre touristique avec le projet de géoparc et le train touristique nous font espérer. On souhaite créer un nouvel engouement. On travaille également à développer de nouveaux marchés », précise la directrice.

La clientèle allophone et celle des croisiéristes sont ciblées pour augmenter l’achalandage dans Rocher-Percé.

1 commentaire

Louisette Langlois a écrit le 29 octobre 2013

Mais Chandler se tire mieux d'affaires!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.