Politique

Tony Langlois renonce à une candidature pour la CAQ

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La Coalition avenir Québec annoncera son candidat dans Bonaventure au cours des prochaines semaines.

La Coalition avenir Québec annoncera son candidat dans Bonaventure au cours des prochaines semaines. Photo : Image tirée de YouTube

Après plusieurs semaines de réflexion, le conseiller municipal de Port-Daniel, Tony Langlois, a décidé de ne pas se porter candidat pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Bonaventure.

M. Langlois réfléchissait à cette éventualité depuis déjà plusieurs mois. L’hiver dernier, le conseiller municipal, aussi connu pour son implication au sein de Parti libéral du Canada, s’est rendu à Québec pour rencontrer la garde rapprochée du chef de la CAQ, François Legault.

Mais au moment où les rumeurs d’élections au printemps se font de plus en plus persistantes, M. Langlois s’est désisté disant ne pas vouloir abandonner ses étudiants. «Je dois les préparer aux examens du ministère et je ne me sentirais pas à l’aise de les lâcher dans le dernier droit», explique l’enseignant au secondaire à la polyvalente de Paspébiac.

Jeudi dernier, les représentants de la CAQ lui ont donné un ultimatum d’une semaine pour prendre sa décision. «Je sais que le parti souhaite présenter ses candidats le plus rapidement possible. Alors, dès lundi, j’ai annoncé qu’une candidature ne m’intéressait plus», explique M. Langlois, ajoutant que sa vie familiale a aussi fortement pesé dans la balance.

Ce dernier renonce également à son rôle de délégué de la CAQ pour la circonscription de Bonaventure lors du congrès du parti qui se tiendra les 20 et 21 avril prochain à Victoriaville.

La porte est ouverte pour Jean-Marc Landry

Le désistement de Tony Langlois ouvre donc la porte à l’enseignant de comptabilité au Cégep de la Gaspésie et des Îles à Carleton-sur-Mer, Jean-Marc Landry, qui a confirmé à GRAFFICI.CA il y a deux semaines son intérêt à devenir candidat pour la CAQ dans Bonaventure.

M. Landry, qui admet être fréquemment en contact avec la garde rapprochée de M. Legault, s’attend à ce que sa candidature soit officialisée au cours des prochaines semaines, voire des prochains jours. «Les astres s’alignent pour qu’une décision soit prise en ma faveur. J’aimerais qu’elle soit annoncée avant le congrès. Les démarches sont très avancées», fait-il savoir.

Peu importe la décision du parti, l’enseignant au cégep rappelle qu’il militera pour la CAQ dans la région. Il sera d’ailleurs délégué pour la circonscription lors du congrès à Victoriaville.

2 commentaires

D Blais a écrit le 14 avril 2012

Tony Langlois comme député? Par chance qu'il a décidé de ne pas se présenter!!!

H Morin a écrit le 13 avril 2012

Suis-je la seule à trouver ça pas très démocratique qu’un parti politique laisse son chef nommer les candidatEs sur les recommandations d’un comité national de sélection? Moi qui croyais qu’ils voulaient faire «les choses autrement»! Remarquer, leur façon de vivre la démocratie au quotidien est plutôt innovante. Ils assument carrément le fait qu’ils n’ont pas besoin d’un système démocratique pour élire les candidatEs qui représenteront le parti à la prochaine élection provinciale.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.