Sport, Tourisme

TDLG à vélo. C'est parti !

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca

La Traversée de la Gaspésie à vélo a pris son départ en fin de semaine. Le signal de départ de la première Traversée de la Gaspésie (TDLG) à vélo a été donné dimanche à Gaspé.

L’événement compte sur les comédiens Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau
à titre de porte-parole. Ces cyclistes urbains rouleront sur le littoral
pour aller à la rencontre des Gaspésiens. Comme pour sa version
hivernale, la TDLG profitera de la présence de la comédienne et
animatrice, Sophie Faucher. «La Gaspésie est tellement belle, souligne
la cofondatrice de l’événement et présidente du conseil
d’administration, Claudine Roy. C’est elle, la star de la TDLG!»

L’itinéraire

Le premier rendez-vous des cyclistes a débuté samedi à Gaspé par une
soirée d’accueil et de fête. Le lendemain, en partant du restaurant
Adams, les participants ont emprunté la piste cyclable de l’endroit pour
ensuite bifurquer vers la route 132 qui les conduira jusqu’au quai de
Percé.

Lundi, le point de départ a été fixé au Motel Panorama de Percé en
matinée, à destination de Bonaventure, via la route 132. Mardi, les
cyclistes délaisseront la route 132 pour converger vers la 299 pour
traverser le parc de la Gaspésie jusqu’au Gîte du Mont-Albert. Mercredi,
ils pédaleront jusqu’à Sainte-Anne-des-Monts. Après une pause-repas où
la Haute-Gaspésie sera à l’honneur, ils enfourcheront leur vélo pour
rouler sur la route panoramique en bordure de mer et de falaises jusqu’à
Mont-Saint-Pierre.

Jeudi, les participants prendront d’assaut le décor pentu et sinueux de
Madeleine jusqu’à Grande-Vallée pour refermer la boucle vendredi en
revenant à Gaspé. Mais auparavant, ils auront traversé Rivière-au-Renard
et le parc Forillon.

Parcours et programmation variés

«Le parcours présente un terrain diversifié: du plat aux vallons,
combinés à de bonnes montées, mais toujours suivis de majestueuses
descentes, décrit la chargée de projet de l’événement, Hélène Francoeur.
Nous offrirons aux cyclistes qui le souhaitent un service de navette.
Mais nous sommes convaincus que la très grande majorité des participants
pédaleront la totalité des quelque 600 km proposés.»

Le format de la TDLG à vélo demeure le même que celle à ski de fond,
c’est-à-dire que la programmation est construite autour de journées
sportives et de plein air, de soirées animées et de repas préparés à
base de produits du terroir. «La TDLG est un événement alliant nature et
culture, aventure et plaisir, rencontre et recueillement, énumère
Claudine Roy. Qu’elle soit en été ou en hiver, ça ne change pas le cœur
de l’événement.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.