Développement économique et exportation

Le taux de chômage poursuit sa diminution

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La région affiche une bonne progression des emplois à temps plein en juin.

La région affiche une bonne progression des emplois à temps plein en juin. Photo : Graffici.ca

GASPÉ – Le taux de chômage a diminué de 1,8 % pour s'établir à 17 % en juin, alors que 2200 emplois ont été créés au cours du dernier mois en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Dans les données de Statistique Canada, on constate une forte croissance des emplois à temps plein : 2700 postes ont été créés en juin pour un total de 29 400. Le nombre de postes à temps partiel a toutefois diminué de 400 pour s'établir à 7300. Au total, 36 700 personnes occupaient un emploi le mois dernier dans la région.

Par ailleurs, 1700 personnes supplémentaires se cherchaient un travail ou occupaient un emploi alors que la population active est passée de 42 500 à 44 200.

Le taux d'emploi a été établi à 46,9 %.

Juin 2012

Cette progression de l'emploi de mai à juin ne réussit toutefois pas à combler l'écart par rapport à juin 2012 alors que 38 600 personnes avaient un emploi. Il manque 1900 postes lorsqu'on compare d'une année à l'autre.

Toutefois, la population active était moindre, à 44 000. C'est donc dire que plus de personnes cherchaient un emploi le mois dernier, comparativement à la période correspondante en 2012.

Le taux de chômage était à 12,3 % en juin 2012.

3 commentaires

Beauchamp a écrit le 13 juillet 2013

Normal on es en saison touristique et des pêche moins de gens au chômage, je serais curieux de voir si le même pourcentage serais le même en novembre et décembre

Jean-François Samuel a écrit le 11 juillet 2013

@Dany Blais Désolé de vous contredire mais les prestations d'assurances chômage n'ont rien à voir dans le calcul. Le taux de chômage est le nombre de personne au chômage sur la population active. Les chômeurs sont définis dans ce calcul par les personnes sans emploi et qui sont à recherche active d'un emploi. Selon votre interprétation ça veut dire que les personnes qui reçoivent des prestations ne se chercheraient pas d'emploi ce qui est contraire aux conditions d'admissibilité du programme.

Dany Blais a écrit le 9 juillet 2013

C'est normal que le taux descend, le monde a épuisé leur chômage.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.