Taux de chômage en augmentation

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Sur une période de cinq ans, le taux d’emploi n’a pas vraiment connu de variation significative au fil des mois.

Sur une période de cinq ans, le taux d’emploi n’a pas vraiment connu de variation significative au fil des mois. Photo : Graffici.ca

GASPÉ – Le taux de chômage a fait un bon de 1,5 pour cent en février pour atteindre 19,9 % en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Ce taux était de 19,6 % en février 2013.

Deux facteurs fondamentaux expliquent cette hausse : la région a perdu 200 emplois entre janvier et février et la population active – les personnes qui ont un travail ou en cherchent un – a augmenté de 500 pour s’établir à 41 200 personnes.
Les données de Statistique Canada indiquent que 1 000 postes à temps plein ont été perdus le mois dernier, compensés en partie par un gain de 800 emplois à temps partiel.
La région comptait 8 200 chômeurs en février.
Le taux d’emploi est à 42,3 %, en baisse de 0,3 % par rapport à janvier.


Plus d’emplois que l’an dernier   
D’une année à l’autre, la région a connu certains gains sur l’emploi et une forte croissance de la confiance des travailleurs face au marché du travail.
La population active a augmenté de 1 400 entre février 2013 et février 2014.
Un total de 1 000 travailleurs supplémentaires était à l’ouvrage lorsqu’on compare les données de février à celles du mois correspondant en 2013.
La croissance s’est faite surtout dans les postes à temps plein avec un gain de 1 200 d’une année à l’autre. Pendant ce temps, les postes à temps partiel demeuraient relativement stables avec une diminution de 200.
Il y avait 7 800 chômeurs en février 2013 comparativement à 8 200 le mois dernier.


Depuis l’élection de 2012   
Il est difficile de tracer un véritable portrait statistique du chômage entre l’élection du Parti québécois entre septembre 2012 et février 2014.
La raison est simple : comparer octobre 2012, premier mois du gouvernement Marois au dernier mois serait une injustice du fait que, traditionnellement, la fin de l’été est la période la plus active du marché du travail en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.
Toutefois, les constats suivants peuvent être établis : en octobre 2012, la population active était de 42 200, 1000 personnes de plus qu’en février 2014.
Au niveau de l’emploi : il y avait 38 000 travailleurs à l’emploi en octobre 2012. On en comptait 33 000 en février dernier. Toutefois, en octobre 2013, soit un an après l’arrivée du PQ au pouvoir, il y avait 200 travailleurs supplémentaires à l’emploi, toutes catégories confondues.
Sur une période de cinq ans, le taux d’emploi n’a pas vraiment connu de variation significative au fil des mois. La meilleure performance des 18 derniers mois s’est produite en août et septembre 2013, avec un taux de 51,3 pour cent. Il faut remonter à août 2012 pour connaître un meilleur taux (51,4 %) soit durant la campagne électorale 2012.

1 commentaire

John leblanc a écrit le 8 mars 2014

Quand le gros employeur de la région est le système de santé c'est facile à comprendre. Il coupe des postes à temps complet pour en faire des 7/14 donc

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.