Tache d’huile demande à Sylvain Roy d’intervenir

Par ,
Bilbo Cyr s’interroge sur la loyauté du représentant de Bonaventure à l’Assemblée nationale.

Bilbo Cyr s’interroge sur la loyauté du représentant de Bonaventure à l’Assemblée nationale. Photo : Gilles Gagné

BONAVENTURE – Le mouvement Tache d’huile demande au député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, de faire pression sur son gouvernement afin que le moratoire portant sur les gaz de schiste et s’appliquant à la vallée du Saint-Laurent, soit étendu à la Gaspésie et à l’île d’Anticosti.

À la tête d’une trentaine de personnes ayant manifesté mardi devant le bureau du député Roy à Bonaventure afin de dire « non à un état pétrolier », Bilbo Cyr et Michel Goudreau, de Tache d’huile, ont questionné la loyauté du représentant de Bonaventure à l’Assemblée nationale.

« En appuyant la décision du gouvernement Marois d’investir 115 millions $ dans l’exploration de pétrole de schiste à l’île d’Anticosti, il se fait la courroie de transmission de ce même gouvernement dans son comté, au lieu de représenter ses électeurs à l’Assemblée nationale », a indiqué M. Cyr.

Il se demande aussi comment il se fait que l’État québécois « n’a mis que quelques semaines à annoncer sa décision d’investir à Anticosti, alors que ça fait un an que la population attend de ce gouvernement un règlement sur la protection de l’eau potable ».

L’investissement du gouvernement se fera en partenariat avec les firmes Pétrolia, Junex et Corridor Resources. Il soulève le plus grand scepticisme auprès d’un expert, le docteur Marc Durand, ingénieur géologue, qui a étudié le modèle d’Anticosti pendant des années avant de conclure que l’extraction de pétrole de schiste sur cette île n’a pratiquement aucune chance d’être rentable.

La manifestation de Tache d’huile avait également pour but d’inciter la Ville de Gaspé à porter en appel un jugement rendu le 10 février par la Cour supérieure, verdict invalidant le règlement de l’administration municipale adopté en décembre 2012 et cherchant à empêcher Pétrolia de forer au puits Haldimand 4 parce qu’il est trop près des résidences, d’un puits et des installations municipales d’approvisionnement en eau.

Interrogé sur les raisons qui incitent le gouvernement québécois à ne considérer que la vallée du Saint-Laurent pour le moratoire sur l’exploration des gaz de schiste, Michel Goudreau a simplement suggéré « parce que nous sommes peu de monde en Gaspésie ».

Bilbo Cyr a rappelé qu’il était pour le moins singulier que le député Roy soit l’un des fondateurs du CIRADD, le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable, et « qu’il se range du côté d’un gouvernement qui débloque 115 millions $ pour le pétrole à Anticosti et qui investira dans le projet polluant de cimenterie à Port-Daniel ».

Les manifestants ont reçu un appui surprise pendant leur « intervention citoyenne », alors que des étudiants de l’école François-Thibault, située en face du bureau du député, ont ouvert les fenêtres pour scander « Protégeons notre eau potable ».

Tache d’huile profitera d’une manifestation remettant en question l’engagement de l’État québécois dans le secteur pétrolier, demain à 11 heures devant l’Assemblée nationale, pour manifester de nouveau devant le bureau de Sylvain Roy, mais à Carleton, à 11h50.

20 commentaires

Martin Zibeau a écrit le 26 février 2014

M. Haché, je n'ai aucune raison d'utiliser des tactiques pour vous faire passer pour quoi que ce soit. Si j'ai l'impression que vous êtes fâché c'est parce que vous utilisez une phrase comme “LA preuve que vos "si" ne volent pas très haut.” En parlant de “LA” preuve, vous ne laissez pas beaucoup de chance au dialogue ou à l'ouverture. Ne pourrait-il pas y avoir plusieurs possibilités et non pas une seule preuve ? Et peut-être que je me trompe ici ou que je ne vous comprends pas bien. Des mots écrits sur un écran d'ordi, ça limite les possibilité d'avoir un dialogue clair. En parlant de “mes” SI et en ajoutant qu'ils ne volent pas très haut, j'ai l'impression que vous ne respectez pas beaucoup les idées que j'essaie de partager, sans pour autant qu'on se connaisse personnellement. Pour ce qui est du cancer, l'air pur de la Gaspésie n'est pas enfermée dans un dôme. L'air que nous respirons, la nourriture que nous mangeons viennent de partout dans le monde. Les causes des cancers nous rejoignent ici en Gaspésie même si nous pensons vivre dans un milieu pur. Je crois qu'il faut nous poser la question si nous voulons ajouter à cela ou vivre plus sainement.

Paul Haché a écrit le 26 février 2014

J'ai relis mon commentaire à 5 reprises et je ne comprends toujours pas pourquoi vous croyez que je suis fâché. Nouvelle tactique, vous voulez me faire passer pour un enragé pour me discréditer ? Le sous entendu de mon commentaire que vous avez vraisemblablement pas saisi, c'est que notre région est victime elle aussi du fléau du cancer, même si notre région est extrêmement verte et que notre qualité de vie est probablement parmi les plus élevés au monde. Alors, je comprends mal pourquoi vous tenter de nous faire peur avec des problèmes de cancer si nous développons notre économie avec des industries, je l'avoue des industries lourdes qui créeront inévitablement un impact sur notre environnement, mais qui rencontreront toutes les normes environnementales les plus sévères s'appliquant.

Martin Zibeau a écrit le 26 février 2014

Paul, vous êtes donc bein fâché. Qu'est-ce qui vous enrage tant ? Même quand on est d'accord vous pogner les nerfs. Calmez-vous ou bedon allez prendre une marche avant d'écrire des commentaires.

Paul Haché a écrit le 26 février 2014

Justement le cancer, LA preuve que vos "si" ne volent pas très haut. Le taux de cancer en gaspésie est comparable avec ceux des régions industrialisées. Même avec notre air pur, nos rivières propres, nos arbres vert, nos gens "pogne" quand même le cancer. Étrange hein ?

Martin Zibeau a écrit le 26 février 2014

Bonjour Paul, Oui j'en connais des gens désespérés et des personnes qui se sont enlevées la vie. C'est justement pour travailler à trouver des solutions que j'interviens en faisant des commentaires sur des tribunes comme ici et en explorant ces “si” dont vous parler. Je crois aussi comme vous que les “si” peuvent faire peur au monde. Parce que le monde, il a peur du changement. Il a peur de ce qu'il ne connaît pas encore. Mais en 2014, avec un peu de volonté et d'aide si nécessaire, on peut facilement trouver de l'information qui nous aidera à en savoir plus sur tel ou tel sujet. Et en s'informant, on peut souvent diminuer la peur reliée à un sujet donné. Par exemple on peut parler de suicide et dire que c'est un problème majeur justifiant la venue d'une cimenterie ou l'implantation d'une filière d'extraction de pétrole. C'est un point de vue. On peut aussi s'informer sur les causes principales de décès au Québec et dans le monde et s’apercevoir que le cancer sous différentes formes est la raison principale de décès, loin devant le suicide. Je ne dis pas cela pour dire qu'une personne disparue d'une telle façon est pire ou mieux qu'une autre. Une personne que l'on perd tragiquement est toujours une perte difficile peu importe comment elle part. Mais lorsqu'on peut voir clairement que le cancer nous fait aujourd'hui tomber comme des mouches peut-être qu'on devrait se demander quelles actions nous aideraient à corriger le tir. Est-ce que ce que je dis ici fait peur au monde ? Peut-être. Mais quelquefois il faut faire face à nos peurs afin de se sortir d'une certaine situation malsaine comme le développement à tout prix et qui priorise l'enrichissement de quelques personnes devant le bien être général de la population. Le bulldozer de la mondialisation ne ralentira malheureusement pas juste parce que nous avons la tête dans la sable par peur de regarder les possibilités qui existent ou qui pourraient être créées.

Paul a écrit le 25 février 2014

Je répète, des "si" pour faire peur au monde..... Connaissez vous des gens qui ont perdu leur emploi, leur fierté ? Des gens si désespéré qu'il s'enlève la vie ? Je suis de Chandler, et je vous affirmer que ça arrive ? Cest arrivé lors de la fermeture de la Gaspesia. C'est la réalité, et c'est pas vos propos alarmistes qui va rassurer les familles de la région qui sont dans des situations alarmantes !

Paul a écrit le 25 février 2014

Je répète, des "si" pour faire peur au monde..... Connaissez vous des gens qui ont perdu leur emploi, leur fierté ? Des gens si désespéré qu'il s'enlève la vie ? Je suis de Chandler, et je vous affirmer que ça arrive ? Cest arrivé lors de la fermeture de la Gaspesia. C'est la réalité, et c'est pas vos propos alarmistes qui va rassurer les familles de la région qui sont dans des situations alarmantes !

Martin Zibeau a écrit le 25 février 2014

Paul, vous posez-vous la question avant de soumettre un commentaire, sur l'impact qu'aura celui-ci sur la personne dont vous parler, et ce sans sembler la connaître ? Je n'ai pas à prendre la défense de personne et ce n'est pas mon but ici, la dame en question fera bien ce qu'elle a le goût de faire. J'aimerais bien par contre un jour que nous arrivions, vous, moi et les "pas-pour" et les "pour" à aller au delà des suppositions personnelles. À quoi ressemblerait le monde dans lequel vous ou la prochaine génération vivra ? Me semble que c'est là dessus qu'on devrait essayer de travailler ensemble, non ?

Paul a écrit le 25 février 2014

Une nouvelle "pas pour" qui fait son entrée ! Ben beau le devoir pour les générations futurs, mais avec des SI ont peut se rendre loin et faire peur a un paquet de monde. Une chose est sur, SI on a pas de travail, on ne peut avoir une société saine, point !

Sébastien Pagé a écrit le 22 février 2014

Mme Lablée. Je suis d'accord que l'environement est une priorité (parcontre j'ai des propos beaucoup moins alarmistes), mais si vous voulez être conséquente avec vos propos j'espère que vous vivez dans un bloc appartement chauffé à 18, recyclé, composté, ne consommé JAMAIS plus que vos besoins minimum... Ah oui se ne sont plus les pays riches qui émettent le plus de co2 se sont les pays en dev. comme le Pakistan et leur production monte en flèche et j'espere que ca va continuer pcq ils meritent de sortir de la pauvreté (je ne suis pas démagogue empiriquement aucun pays na réussi une phase d'industrialisation sans augmenter ses émission) et la planete ne creve pas croyez moi si l'on se tue a petit feu la Terre sans fou. La vie ne s'arrête pas à nous, d'autres espèces prospère de nos jours.

John leblanc a écrit le 22 février 2014

Mme Lablée les dinosaures ont disparus aussi et il y a deçà bien des années

France Lablee a écrit le 21 février 2014

Notre devoir envers les générations futures et nous même est de penser aux énergies non polluantes et développer la recherche dans ce sens C EST NOTRE DEVOIR

lablée france a écrit le 21 février 2014

Comment, ne pouvez vous pas vous rendre compte que la planète est entrain de CREVER , en même temps , les animaux, les humains (nombreux cancers)à cause de toutes sortes de pollutions. Vous qui parlez sans arrêt de vos petites histoires politiques, de vos petits intérêts, pendant ce temps la planète se porte plutôt mal. Quand allons nous enfin respecter la nature qui nous a engendré. Le climat est entrain de changer très vite, des milliers d oiseaux marins sont morts cet hiver en Europe à cause de très très mauvais temps, du jamais vu.De nombreuses personnes ont tout perdu à cause des inondations très nombreuses. Des incendies très graves en Australie, De nombreuses personnes seront déplacées climatiques et viendront chez vous car elles ne seront plus ou aller. Tout ceci va se terminer très mal , Le Président du Pakistan en pleurant à L ONU a supplié les pays riches d arrêter de polluer la planète de contribuer au réchauffement climatique. Vous avez un magnifique pays ici , ARRETEZ DE LE POLLUER, écoutez les scientifiques qui en savent tellement plus que vous, qui vous préviennent et que personne ne veut écouter, REGARDEZ PLUS LOIN QUE LE BOUT DE VOTRE NEZ

Gilles Thibodeau a écrit le 21 février 2014

Bonjour M. Bilbo Cyr . Et vous n'êtes pas de la région , merveilleux vous êtes le candidat idéal pour représenter la C.A.Q de François Legault . Gilles Thibodeau Pabos

Albert Picard a écrit le 20 février 2014

La FCCQ s'en fou du pétrole. Ce qu'elle veut c'est les millions que vont donner les contribuables au secteur privé subventionné. Ensuite, on ne peut pas être favorable à l'exploitation du pétrole puisqu'il n'y en a pas qui soit commercialement intéressant. C'est un comédien ce petit Simard. Pétrole ou pas, à lui et ses membres les 115M$. Et Anticosti. C'est gratuit. Servez-vous les pétrolières. On aurait pu ajouter à ce sondage teton êtes-vous favorable à ce que monsieur Simard donne sa propriété?

Joseph Leblanc a écrit le 20 février 2014

@ Bilbo comment va ton ami face de bouc "biscuit breton " LOLLLL....... En passant des nouvelles de Québec ????

eddy gionest a écrit le 20 février 2014

bien content que tu ne soit pas du compté de gaspé et franchement M.Thibodeau ,ont as pas besoin de gens comme lui au pouvoir !!!! avec des gens comme lui et ses copains la gaspésie deviendrais vraiment un immense parc !!! et plus rien ne passerais :(

Bilbo Cyr a écrit le 20 février 2014

@ Gilles Thibodeau: Je suis déjà à la tâche. Je ne me cherche pas de tribune. Je ne suis pas du compté de Gaspé. Ca fait deux fois que vous me proposez de m'y présenter. Présentez-vous donc vous-même.

Gilles Thibodeau a écrit le 20 février 2014

Bonjour. Oui on peut demander beaucoup de chose à M. Roy ,entre autre on peut lui demander d'intervenir dans ce dossier , mais il ne peut tout donner , surtout intervenir devant ceci . Le feu vert à l'exploration du pétrole sera électoralement payant pour le gouvernement péquiste, à en juger par un sondage de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), que La Presse a obtenu. Une des questions posées ressemble à ce que propose la première ministre Pauline Marois aux Québécois. On a demandé aux sondés s'ils étaient en faveur de l'exploration du pétrole au Québec «pour vérifier le potentiel économique réel». Ils ont été 71% à se montrer favorables. Les opinions les moins favorables se trouvent à Montréal (67%), qui ne serait pourtant pas touché par les forages. Les résultats sont pratiquement les mêmes pour l'exploitation, et ce, même quand on ne lie pas la question à l'économie. Plus des deux tiers des sondés y sont favorables (68%), comparativement à 22% qui s'y opposent. Le sondage a commencé jeudi, la journée où Mme Marois a annoncé que Québec créait deux coentreprises avec des sociétés juniors pour explorer le pétrole de schiste dans l'île d'Anticosti. L'investissement de l'État s'élève à 115 millions de dollars. «On a donc rapidement fait ajouter au sondage une question sur cette proposition», explique François-William Simard, directeur, stratégie et affaires économiques de la FCCQ. Cette question rappelait que, selon le gouvernement, les ententes «permettront de contrôler près de 50% des permis» et «d'obtenir des bénéfices liés à l'exploitation». Les sondés étaient très légèrement moins enthousiastes par rapport à ce projet précis, situé pourtant sur un territoire habité par moins de 300 personnes. Les réponses: 66% se disent «très» ou «assez» en faveur, alors que 20% sont «peu» ou «pas du tout» en faveur. Le Parti libéral du Québec et la Coalition avenir Québec appuient aussi l'exploration pétrolière à Anticosti. Selon M. Simard, le sondage démontre que les Québécois croient «qu'ils continueront à consommer du pétrole» et «qu'ils veulent exploiter le pétrole d'ici pour réduire notre déficit commercial». La FCCQ avait pris position en janvier, avec l'ancien premier ministre péquiste Bernard Landry, en faveur de l'exploration pétrolière. «Ce serait un moteur de développement économique très utile, explique M. Simard. Surtout dans le contexte inquiétant de nos finances publiques.» Je veux bien que M. Bilbo Cyr se cherche une tribune , alors je lui en offre une . Candidat à la prochaine élection et sous la bannière de son choix , dans le comté de Gaspé . De cette façon il pourra se mettre à la tâche et intervenir. Gilles Thibodeau Pabos.

Marc Durand a écrit le 19 février 2014

Une petite correction SVP. Je suis INGÉNIEUR géologue, et non pas géologue.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.