« La souveraineté avant tout », dit Zanetti

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti, a décidé de débuter sa campagne électorale en Gaspésie.

Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti, a décidé de débuter sa campagne électorale en Gaspésie. Photo : Tirée de Youtube

NEW CARLISLE - Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti, compte placer la souveraineté du Québec au coeur des débats de la présente campagne.

De passage en Gaspésie cette semaine, le chef de la formation souverainiste, qui succède à Jean-Martin Aussant, reproche au Parti québécois de ne pas parler suffisamment de l'indépendance du Québec. « Depuis le référendum de 1995, le Parti québécois remet aux calendes grecques l'objectif de faire l'indépendance en disant vouloir tenir un référendum au moment approprié. Le parti ne prend pas l'engagement ferme de le faire. Il conforte sa base électorale avec ça, mais on ne peut pas réaliser un tel projet sans un engagement clair, sans être honnête et transparent », dit-il. 

M. Zanetti compte aussi profiter de la campagne pour présenter son projet de nationalisation des ressources naturelles, qui permettrait de donner un élan au développement des régions, comme la Gaspésie. Selon lui, la nationalisation permettrait que « les ressources puissent profiter au plus de Québécois possibles » et permettrait à l'État d'utiliser les profits pour « faire des investissements stratégiques et structurants pour les régions du Québec ».


M. Zanetti, qui a enseigné la philosophie au Cégep pendant six ans dans la région de Québec, est peu connu du grand public. Ce dernier espère pouvoir profiter de la campagne pour se présenter à la population. « La présente campagne sera un moyen exceptionnel pour faire connaître les idées du parti et ses différents porte-parole, moi inclus », espère M. Zanetti.

Son candidat dans Bonaventure, Louis-Patrick St-Pierre, qui se présente devant l'électorat pour une 2e fois consécutive, souligne être mieux organisé que lors de la campagne de l'été 2012. « Entre les deux élections, j'ai continué à aller rencontrer les gens. On a maintenant une équipe, plus de membres. Disons que les derniers mois ont servi à consolider notre présence dans la circonscription », précise-t-il.

Dans Gaspé, le candidat Frédérick DeRoy, qui est aussi à une 2e campagne, avait obtenu un peu moins de 2 % des voix.

Le chef Zanetti conclura sa tournée gaspésienne vendredi à Sainte-Anne-des-Monts.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.