Société Gaspésie

Certains camps de chasse, comme celui-ci, ont signé un bail avec le ministère des Ressources naturelles pour s’installer en terre publique.
Gaspésie

Surveillance accrue depuis trois ans

16 octobre, 09h52 Par : Gilles Gagné, journaliste

CARLETON-SUR-MER, octobre 2017 – Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles a resserré significativement depuis 2014 sa surveillance et l’application des normes concernant les « occupants sans droit », l’expression consacrée pour désigner les gens installés sans bail sur les terres publiques pour des périodes excédant sept mois par année.

Un chasseur profite de sa roulotte de chasse dans l’arrière-pays de Grande-Vallée.
Gaspésie

TOUCHE PAS À MON CAMP DE CHASSE

13 octobre, 16h25 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

GASPÉ – Des centaines de camps de chasse illégaux parsèment toujours le territoire public en Gaspésie, même si le ministère serre la vis aux chasseurs. Des amateurs de gros gibier s’y réchauffent à nouveau cet automne en jouant au chat et à la souris avec les autorités et en espérant ne pas retrouver leur camp calciné au printemps.

David Bigaouette, originaire de Saint-Siméon, est candidat à la maîtrise en histoire à l'UQAR.
Gaspésie

Pour une réconciliation avec les communautés micmaques de la Gaspésie

10 octobre, 11h28 Par : David Bigaouette, blogueur citoyen

RIMOUSKI, octobre 2017 – Depuis quelque temps en Gaspésie, on peut constater que le vent commence à tourner en faveur des Micmacs: leur présence sur le territoire est de plus en plus affirmée dans plusieurs sphères de la société. Leur participation est indispensable au développement régional de la Gaspésie, estime notre nouveau blogueur, David Bigaouette.

Martin Arsenault, accompagné de Sylvie Bernier, médaillée olympique, lors des Prix ExcElan loisir et sport 2016 où il a été le lauréat de Chandler.
Gaspésie

Quelque chose dans l’air à Bellefeuille

25 septembre, 11h43 Par : Eve Bourret, Unité régionale loisir et sport

PABOS MILLS, 25 septembre 2017 – C’est le grand jour! Nous nous stationnons tout au bout de la route puisque plusieurs parents sont déjà au rendez-vous pour récupérer leurs enfants. On  entend déjà les chants des enfants retentir : « J’ai du soleil au fond des yeux, un ciel dans mes cheveux…». D’emblée, on peut ressentir ce fameux esprit de la Base de plein air de Bellefeuille que l’on doit à l’un de ses fondateurs, Martin Arsenault.

À Carleton-sur-Mer, à New Richmond et à Chandler, les membres d’Accès-Cycle peuvent louer un vélo à propulsion manuelle cet été.
Gaspésie

L'ÉTÉ, C'EST FAIT POUR JOUER... ET ÊTRE ACCESSIBLE!

6 juillet, 11h14 Par : Eve Bourret, Unité régionale loisir et sport

CAPLAN, 6 juillet 2017 – Dans la région, tout n’est pas gagné quant à l’accessibilité aux sports estivaux pour les personnes vivant avec un handicap. Toutefois, on voit poindre depuis quelques années des initiatives de la part d’organismes et de municipalités qui ont à cœur l’accessibilité aux sports et aux loisirs pour tous. L’objectif? Faire en sorte que tous puissent profiter du terrain de jeux grandeur nature que nous offre la Gaspésie.

Des Gaspésiennes ont fondé des groupes de rencontre sur Internet, destinés aux célibataires à la recherche de relations sérieuses.
Gaspésie

TROUVER L'ÂME SŒUR: DUR, DUR SUR INTERNET!

14 février, 07h58 Par : Karyne Boudreau, journaliste

CARLETON-SUR-MER, 14 février 2017 - Être célibataire, qu’on vive en Gaspésie ou ailleurs, peut être un choix. Il se peut aussi qu’il s’agisse d’un passage obligé, parfois même souhaité, après une fin de relation difficile. Pour un grand nombre de Gaspésiens consultés par GRAFFICI, il semble que ça finisse par être le fruit du découragement, un repli, après trop de rencontres fortuites et décevantes faites dans les bars ou, « pire ! », sur le Net.

Historien de formation, Pascal Alain est détenteur d’une maîtrise en développement régional. Passionné de sa région, il a cofondé, il y a 16 ans, votre GRAFFICI.
Gaspésie

SOLIDARITÉ, ES-TU À L’ÉCOUTE?

25 mars, 17h48 Par : Pascal Alain, blogueur

CARLETON-SUR-MER, 25 mars 2016 – Ces 18 derniers mois, l’austérité a fait son nid et a fait des petits, ici comme ailleurs au Québec. Sournoisement. Subtilement. Égoïstement. La famine, la guerre civile, la petite vérole ou l’hécatombe socioéconomique ne sont pas encore à nos portes direz-vous… Et vous avez raison. N’empêche que la Gaspésie, à mes yeux, a reculé au cours de la dernière année…  

Linda Langlais, responsable du comptoir alimentaire de l’Accueil Blanche-Goulet
Gaspésie

DES REFUGES POUR LES LAISSÉS-POUR-COMPTE

14 décembre, 13h30 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

GASPÉ, décembre 2015 – Ils font face à des problèmes de santé mentale, sont aux prises avec une dépendance, forcés à l’itinérance ou vivent simplement « une mauvaise passe ». Ces laissés-pour-compte, quatre maisons d’hébergement les accueillent en Gaspésie et les aident à se refaire une santé physique et mentale. Sans ces refuges, près de 400 personnes se seraient retrouvées à l’hôpital ou dans la rue au cours de la dernière année. GRAFFICI a visité l’une de ces maisons et traite, dans son journal de janvier actuellement présent dans 170 points de chute sur le territoire, de différents aspects de leurs oeuvres et de leurs défis quotidiens.

« Des fois, on se plaint pour rien. Des problèmes, ça se règle. T’es bien mieux là que dans un lit d’hôpital
Côte-de-Gaspé

UN GREFFÉ DU CŒUR PÉTANT DE SANTÉ

27 juillet, 00h00 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

GASPÉ – Deux ans après sa greffe du cœur, Jean-Sébastien Synnott, de L’Anse-au-Griffon, respire la santé. Et le jeune homme, plaidoyer vivant en faveur du don d’organes, est en contact avec la mère du donneur.

Jolyane Annett et ses collègues du CALACS ont entendu 44 dévoilements d'agressions sexuelles l'an dernier, presque deux fois le nombre habituel.
Gaspésie

AGRESSIONS SEXUELLES : VAGUE DE DÉNONCIATIONS

29 juin, 10h28 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

GASPÉ, juin 2015 – Les dénonciations d’agressions sexuelles ont presque doublé l’an dernier dans les bureaux du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de la Gaspésie (CALACS). L’omniprésence du sujet dans les médias peut avoir entraîné cette vague, dans une région où ces crimes sont plus fréquents qu’ailleurs, et où l’inceste fait des ravages.