Affaires policières et juridiques

Skieur de 36 ans disparu : les recherches terrestres ont repris

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Les mauvaises conditions climatiquesont forcé la Sûreté du Québec à interrompre ses recherches pour localiser Bertrand Marcotte, disparu dans le parc de la Gaspésie

Les mauvaises conditions climatiquesont forcé la Sûreté du Québec à interrompre ses recherches pour localiser Bertrand Marcotte, disparu dans le parc de la Gaspésie Photo : Julie Delisle

Les recherches terrestres ont repris dans le parc de la Gaspésie afin de retrouver Bertrand Marcotte, l’homme de 36 ans porté disparu dans le parc de la Gaspésie depuis dimanche.

Les opérations de recherche étaient complètement interrompues depuis mercredi après-midi en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Les fortes précipitations de neige ainsi que les rafales de vent réduisent considérablement la visibilité dans le secteur. Le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) Claude Doiron, indique que malgré les conditions qui demeurent très difficiles dans le secteur, une vingtaine de policiers et quatre employés de la SÉPAQ ont pu reprendre les recherches terrestres.

Pour ce qui est des recherches aériennes, elles demeurent interrompues. «Le vent souffle encore très fort et la neige n’a toujours pas cessé. La visibilité est donc très réduite», dit M. Doiron.

Depuis mercredi midi, une importante tempête frappe la péninsule et d’importantes précipitations de neige sont attendues au cours des prochaines heures. Environnement Canada prévoit de la neige parfois forte et de la poudrerie dans le parc de la Gaspésie. De 10 à 25 de neige s'ajouteront dans le secteur d'ici ce soir. Un dégagement est prévu pour la journée de vendredi. 

Bertrand Marcotte, 36 ans, est porté disparu depuis dimanche dans le parc de la Gaspésie. 

L’homme de 36 ans, Bertrand Marcotte, de Pont-Rouge dans la région de Québec était accompagné de cinq autres skieurs qui ont quitté le gîte du Mont-Albert dimanche matin pour se rendre dans un refuge dans le secteur des mines Madeleines.

Au cours de la matinée, le randonneur est parti seul pour une randonnée en ski et n’est jamais revenu. Il portait un anorak orange, des pantalons noirs et avait en sa possession un sac à dos. 

Cet article a été mis à jour le jeudi 21 février à 10h20 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.