Affaires policières et juridiques

Skieur de 36 ans disparu : les recherches se poursuivent

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Les recherches se poursuivent afin de localiser l’homme disparu depuis dimanche dans le parc de la Gaspésie.

Les recherches se poursuivent afin de localiser l’homme disparu depuis dimanche dans le parc de la Gaspésie. Photo : Julie Delisle

Les recherches ont repris dès la levée du jour pour retrouver le skieur disparu depuis dimanche dans le parc de la Gaspésie.

Une dizaine de motoneigistes de la Sûreté du Québec (SQ) et de la SÉPAQ sont actuellement sur place pour participer aux efforts de recherche. Deux hélicoptères ont aussi été déployés afin d’effectuer des recherches aériennes.

L’un de ces deux appareils a d’ailleurs survolé le parc cette nuit  dans l’espoir d’apercevoir la lueur d’une lampe ou d’un feu. Pour l’instant, l’opération n’a permis de détecter aucun indice permettant de localiser le skieur. Les policiers font aussi appel à des maîtres-chiens.

Les fortes précipitations qui ont laissé dans certains secteurs du parc 120 centimètres de neige en début de semaine compliquent le travail des secouristes. Une autre tempête hivernale devrait par ailleurs s’abattre sur la région au cours des prochaines heures. Environnement Canada prévoit des accumulations qui pourraient dépasser les 40 cm. Des vents de plus de 60 km/heure sont également attendus.

Le porte-parole de la SQ, Claude Doiron, affirme que cette tempête pourrait complexifier l’opération de recherche. «Les survols des hélicoptères devront sans doute être interrompus. Pour ce qui est des recherches terrestres, la situation sera évaluée d’heure en heure. Les conditions de recherche sont déjà difficiles, alors des précipitations supplémentaires n’aideront pas», souligne-t-il.  

L’homme de 36 ans, Bertrand Marcotte, de Pont-Rouge dans la région de Québec était accompagné de cinq autres skieurs qui ont quitté le gîte du Mont-Albert dimanche matin pour se rendre dans un refuge dans le secteur des mines Madeleines. Au cours de la matinée, le randonneur est parti seul pour une randonnée en ski et n’est jamais revenu. Il portait un anorak orange, des pantalons noirs et avait en sa possession un sac à dos. 

En raison des mauvaises conditions météorologiques, la disparition de l’homme n’a pu être signalée que lundi soir aux autorités policières.

Cet article a été mis à jour le mercredi 20 février à 11h. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.