Sport

Ski au parc Forillon cet hiver : une solution est trouvée

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
La direction a mis en place des avertissements de sécurité aux usagers qui se risqueraient dans le parc Forillon.

La direction a mis en place des avertissements de sécurité aux usagers qui se risqueraient dans le parc Forillon. Photo : Nelson Sergerie

Il y aura du ski de fond dans le parc Forillon cet hiver.

C'est ce qu'avance le porte-parole du Comité pour la sauvegarde des activités hivernales dans le parc Forillon, Stéphane Morissette, qui souhaite même l'ouverture de certaines pistes en fin de semaine ou au plus tard la fin de semaine prochaine.

Le tiers des 45 kilomètres du domaine skiable sera accessible à la population. Les pistes du Portage et de la Vallée seront ouvertes entre L'Anse-au-Griffon et le centre opérationnel du parc.

Divers partenaires, dont la Ville de Gaspé, le Centre local de développement (CLD), le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et d'autres organisme, se sont rencontrés mercredi après-midi afin de mettre en place le plan d'action pour l'hiver en cours, mais aussi pour trouver des solutions à long terme.

M. Morissette indique que la direction du parc serait prête à fournir de la machinerie et de l'essence. Le comité doit trouver la main d'oeuvre pour tracer les pistes. Pour se faire, elle doit recueillir environ 10 000$ pour arriver à ses fins.

«Ce n'est pas un gros montage financier, dit le porte-parole. L'important, c'est que le traçage soit fait pour les fins de semaine et après de bonnes bordées de neige. On aimerait qu'une partie de l'argent vienne du parc», soutient M. Morissette.

«Il reste des discussions à faire, mais il y aura un organisme porteur qui engagera des gens qui feront le travail», ajoute-t-il. Cet organisme n’est toujours pas identifié.

La pression se poursuivra

Le comité entend maintenir la pression pour que la direction du parc Forillon entretienne les pistes dans le futur. «Pour cette année, il semble clair que le parc ne reculera pas. On va continuer à mettre de la pression pour que le parc respecte ses engagements en offrant le service à la population», dit M. Morissette.

À lire aussi

L’Agence Parcs Canada dit vouloir prioriser le parc Forillon

Forillon : la SNAP salue la mobilisation des Gaspésiens

Forillon : manifestation pour le maintien des activités hivernales

3 commentaires

Isabelle Gaudreau a écrit le 11 janvier 2013

Je trouve vraiment dommage que le Parc n'entretien plus les pistes durant l'hiver. Pour les résidents du secteur nord de Gaspé c'est une grosse perte dans l'offre de services des activités sportives hivernales et pour l'offre touristique également qui est pratiquement inexistante dans la région en hiver. Félicitations aux bénévoles.Quand les pistes seront-elles prêtes ??

Gaston Poirier a écrit le 10 janvier 2013

Encore une fois, le désengagement du fédéral envers notre région doit être compensé par les efforts humains et financiers du Québec, de la région et du milieu. Quand allons-nous enfin nous rendre compte que nous n'avons plus besoin du fédéral pour vivre? Quand nous rendrons-nous compte que le fédéral est un boulet au pied de notre région? Forillon n'est qu'un exemple de tout le désengagement du fédéral à notre égard... et c'est un exemple de trop!

Victor Chiasson-LeBel a écrit le 10 janvier 2013

Le Parc Forillon n'a pas fini d'humilier la population. Le mardi 8 janvier dernier, je suis allé skier avec mon chien dans le portage entre le centre opérationnel et l'Anse-au-Griffon. J'arrive au stationnement du côté du centre opérationnel où une seule autre voiture était stationnée. Mon chien et moi partons dans le sentier non damé. J'essaye d'habituer mon chien au ski joëring avec un harnais et une laisse. Je n'ai pas parcouru un kilomètre que je me fais poursuivre par une motoneige du Parc. Le garde parc m'intercepte et veut me donner une contravention parce que mon chien n'est pas en laisse, or ce dernier porte un harnais de trait et une laisse dont j'ai le contrôle. Il me dit qu'il l'a vu en liberté. Je proteste. Il insiste. Je décide de quitter le parc, hors de moi! Il me poursuit et me menace de poursuite au criminel... Non mais quel culot! Par quel audace et par quel mépris la société Parcs Canada ose-t-elle annuler toutes les activités d'hiver, la saison qui profite d'abord à la population locale, tout en poursuivant et harcelant cette même population qui essaye de profiter du territoire non entretenu? Je suis allé terminer mon après-midi au Club de ski de fond les Éclairs, qui à défaut d'avoir de beaux paysages, a des pistes très bien entretenues.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.