Santé, services sociaux et communautaire

Un service unique au Québec naît dans Rocher-Percé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Les autorités de la santé de la MRC du Rocher-Percé ont lancé la Clinique de mémoire à la Villa Pabos située à Chandler plus tôt cette semaine.

Les autorités de la santé de la MRC du Rocher-Percé ont lancé la Clinique de mémoire à la Villa Pabos située à Chandler plus tôt cette semaine. Photo : Thierry Haroun

CHANDLER - Le CSSS du Rocher-Percé  lance un tout nouveau service ambulatoire unique au Québec, soit la Clinique de mémoire qui est destinée au dépistage et au suivi de personnes âgées atteintes des troubles cognitifs, comme la maladie d'Alzheimer

Les patients présentant des troubles cognitifs sont référés au service de la clinique par leur médecin de famille ou encore par le médecin de l'urgence et sont pris en charge par une équipe interdisciplinaire formée d’une infirmière clinicienne, d’un neuropsychologue et d'un médecin responsable de la clinique. Pour l'heure, l'équipe d'expert est formée de trois personnes, mais il pourrait s'y greffer avec le temps un travailleur social et un ergothérapeute.

 

En marche depuis le début du mois, la clinique a déjà rencontré plusieurs patients âgés de 55 à 80 ans. L'équipe de spécialistes s'attend à faire entre 300 et 400 interventions (incluant les suivis) auprès d'une cinquantaine de personnes sur une base annuelle. La clinique se déplacera sur tout le territoire de la MRC du Rocher-Percé, soit dans les trois CLSC, le groupe de médecine familiale (situé à Chandler) et parfois même à domicile pour les personnes à mobilité réduite. Des  collaborations sont aussi prévues avec la Société Alzheimer et les organismes de proches aidants de la région. Un projet qui prend tout son sens dans un contexte de vieillissement marqué de la population au Québec et plus particulièrement dans la MRC, souligne la directrice générale du CSSS, Chantale Duguay.

 

«Je suis tellement fière que ce projet novateur prenne place dans notre MRC avec une équipe très compétente.  C'est une clinique qui va répondre à un besoin important. Elle va se rapprocher de la clientèle. Le dépistage c'est important. Même si on sait qu'on ne peut pas guérir cette maladie, on sait toutefois qu'on peut la stabiliser avec de la médication et des traitements thérapeutiques». Les statistiques démontrent que près de 50% des personnes âgées de 85 ans et plus vivant dans une communauté souffrent d’une forme de troubles cognitifs. Ce projet est financé à hauteur de 250 000$ par année au cours des deux prochaines années par l'Agence de santé et des services sociaux de la Gaspésie-les-Îles.

2 commentaires

Valérie Simard a écrit le 28 novembre 2013

Extraordinaire, vous avez établie un excellent projet. Je travaille présentement avec des personnes atteintes d'alzheimer depuis 8 ans. Je comprends parfaitement votre dévouement envers ses personnes. Vous allez pouvoir améliorer la vie de nombreuses personnes, félicitation!!

Louisette Blondin a écrit le 28 novembre 2013

Merveilleux! On en a tellement besoin. Je suis une proche aidante qui cherche de l'aide pour ma mère et moi. Enfin, une lueur d'espoir! merci Louisette

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.